Astuce : Inscription aux colis de noël à partir du mardi 05 novembre 9 h au samedi 23 novembre 2019

Fermer
Culture

7²: sous l’angle de l’art vivant

En parallèle de sa saison, le Théâtre de l'Hôtel de Ville propose sept rendez-vous gratuits en compagnie d'artistes locaux
En parallèle de sa saison, le Théâtre de l'Hôtel de Ville propose sept rendez-vous gratuits en compagnie d'artistes locaux

Petit frère de la saison qui se joue sur la scène du Théâtre de l’Hôtel de Ville, 7² (prononcez « C’est au Carré ») offre un programme résolument ouvert à la diversité du monde culturel local.

7², c’est une idée simple, mais bien pensée. Pour nourrir un peu plus la vie du THV, lieu bien connu de la culture au Havre, son hall d’entrée, baptisé Le Carré, s’ouvre depuis quatre ans aux arts vivants. De novembre à mai, sept rendez-vous sont proposés, en compagnie d’artistes liés au territoire havrais. Ils ont lieu à un rythme régulier, un jeudi par mois, toujours à 18 h 30. L’entrée est libre. Entre deux chapitres de la journée, chacun peut, parce qu’il l’a décidé en avance ou à la dernière minute, prendre une petite heure pour s’autoriser à être curieux et à s’évader. Entourés des œuvres proposées dans l’exposition du moment – le Carré est aussi une galerie – un ou des artistes s’expriment, en proximité avec le public, à travers le théâtre, la danse, la musique, la poésie… D’une création à l’autre, qu’elle soit originale ou adaptée pour l’espace du Carré, 7² emmène les spectateurs dans des univers uniques.

Talents à l’état pur

Qui mieux que Bob Cottard pouvait lancer la nouvelle saison de 7² ? Facteur à la retraite, Robert, dit « Bob », a créé la surprise en septembre dernier avec son livre Les calendriers. Inspiré de ses rencontres avec les habitants de Gonneville-La-Mallet où Bob faisait ses tournées, cet ouvrage connaît un formidable succès populaire et critique. Dans Dur dur d’être un p’tit vieux, qui se jouera le 14 novembre, on retrouvera le sens d’observation aigu et l’humour tendre de l’auteur. Avec Bob à la guitare, et Vincent, au chant, les spectateurs entendront tour à tour des histoires ancrées dans le Pays de Caux, et des textes de Trenet, Baudelaire, Apollinaire, le tout pimenté d’anecdotes ! Le spectacle suivant, le 12 décembre, sera porté par une toute autre sensibilité. La Compagnie Incarnato, créée par Anne-Lise Salmon et Lara Dopff, donnera une lecture poétique théâtralisée sur le thème du corps et du regard d’autrui.