Solidarité
Vie associative

Accueillir les différences

L'association Le Refuge accompagne les jeunes rejetés par leur famille en raison de leur orientation sexuelle
Au Havre, l’association reconnue d’utilité publique Le Refuge accompagne les jeunes rejetés par leur famille en raison de leur orientation sexuelle

Au Havre, l’association reconnue d’utilité publique Le Refuge accompagne les jeunes rejetés par leur famille en raison de leur orientation sexuelle.

Être jeune et découvrir que l’on a une orientation sexuelle différente suscite souvent la crainte de la réaction de la société. Lorsque la famille réagit violemment et exclut son enfant, le traumatisme et le désarroi risquent fort de plonger le jeune dans une spirale à laquelle il n’est pas préparé. Au Havre, la délégation de Seine-Maritime du Refuge a été créée en 2017 afin d’apporter une réponse aux 18-25 ans confrontés à la violence physique ou morale et au rejet familial. Philippe Paumelle en est le responsable. « Nous apportons bénévolement et gratuitement un accompagnement psychologique et nous aidons le jeune homme ou la jeune femme dans ses démarches administratives. Après un entretien avec un travailleur social, il ou elle peut aussi trouver au Refuge un hébergement gratuit pour permettre de retrouver une formation ou un emploi stables. »

Subventions et dons

La générosité des soutiens de l’association, au premier rang desquels le bailleur social Logéo Seine Estuaire et la Ville du Havre, permet aujourd’hui au Refuge de disposer d’un local pour ses permanences ainsi que d’un appartement pouvant héberger jusqu’à trois jeunes adultes simultanément. Pour les vêtir, les nourrir et les équiper, Le Refuge s’appuie sur les dons en nature (vêtements, nourriture, petit électroménager, équipement téléphonique ou informatique, imprimante scanner pour le local...), ou en numéraires (déductibles fiscalement).
« Six jeunes ont déjà été hébergés et nos places sont attribuées en fonction de chaque situation, le temps que chaque colocataire puisse trouver une autonomie », explique Philippe Paumelle qui, avec son équipe de bénévoles, exerce aussi une mission de prévention grâce aux interventions en milieu scolaire, auprès de collégiens ou lycéens du Havre et du département.