Culture

Alter / Ego : une littérature de l’amitié, thème de la 5e édition

Festival littéraire Le Goût des Autres 2016
Alter / Ego : une littérature de l'amitié, thème de l'édition 2016 du Festival littéraire Le Goût des Autres

L’édition 2016 du festival littéraire Le Goût des Autres a été présentée en conférence de presse par Edouard Philippe, maire du Havre et député de la Seine-Maritime, "dans ce qui est, depuis le 2 novembre, la grande bibliothèque du Havre, entièrement réhabilitée : la bibliothèque Niemeyer". Invitée de cette conférence, Maylis de Kerangal, auteur et conseillère littéraire du festival 2016.

Le festival Le Goût des Autres est un des éléments de Lire au Havre, la politique publique mise en œuvre par la Ville pour développer la lecture. "La lecture est un instrument de promotion sociale, de plaisir, de découverte, de connaissance, a rappelé Edouard Philippe. On a créé Le Goût des Autres pour l’appréhender sous une forme différente, en essayant d’être original dans notre organisation et, surtout, dans le but d’amener vers la lecture ceux qui ne sont pas vraiment lecteurs."

Pour cette prochaine édition, le festival se déroulera du 21 au 24 janvier au Magic Mirrors, "un lieu tout en rondeur, tout en velours, tout en chaleur", accompagné de l’Idolize Mirrors, monté spécialement pour l’occasion, ainsi qu’à la piscine des Bains des Docks. Comme l’an passé, l’AFTER de la Grande Nuit du Goût des Autres se déroulera dans un lieu inédit, tenu secret jusqu’à la dernière minute, le vendredi 22 de 23 h à 5 h du matin.  

"Ce festival est un événement en mouvement, poursuit Rozenn Le Bris, la directrice artistique du Goût des Autres. On y crée des formats différents qui résonnent auprès de différents publics. Cette année, on a voulu travailler pour que le festival soit une rencontre avec la littérature de l’amitié."

Sur les conseils littéraires de Maylis de Kerangal, auteur d’origine havraise à qui l’on doit notamment Dans les rapides, Naissance d’un pont et, plus récemment, Réparer les vivants, le thème du Goût des Autres 2016 est Alter / Ego : une littérature de l’amitié. "L’an passé, le festival m’avait offert une carte blanche : une création autour du texte Dans les rapides, explique l’auteur. La musique était signée Cascadeur. Cette rencontre, ce concert-lecture a donné naissance à une réelle amitié. Déjà pour le festival 2015, cette histoire d’amitié était amorcée..."

L'amitié, un thème universel

Rencontres, échanges entre des langages artistiques différents comme la littérature, la musique, l’illustration, l’amitié se conjugue à tous les temps et s’accorde surtout au pluriel. Des correspondances littéraires entre amis, lues en ouverture par la comédienne Amira Casar, à la relecture de Jules et Jim, d’Henri-Pierre Roché, par Camélia Jordana, Félix Moati et Niels Schneider, en passant par Les trois mousquetaires, revu et corrigé par Les Boloss des Belles Lettres, le festival permet de revisiter de grands textes sur de grandes amitiés. "Nous avons également eu la volonté de mettre sur scène des artistes qui sont amis dans la vie", poursuit Rozenn Le Bris. L’occasion de voir en Grande lecture et sur la scène du Magic Mirrors, Agnès Jaoui et Irène Jacob, amies à la ville, à la scène, pour L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir, de Rosa Montero.

Pour Maylis de Kerangal, "l’amitié en tant que telle, est une création. C’est un affect extrêmement mystérieux. Il est difficile de séparer l’amitié de la tendresse ou la camaraderie, il est difficile de voir la porosité entre l’amour et l’amitié... Ce sentiment sera, durant tout le festival, un fil conducteur très stimulant, au cœur d’une ville, Le Havre, qui est un terrain idéal pour aborder ce thème : ce carrefour, ce lieu d’échanges et de rencontres, toujours en mouvement". Et Edouard Philippe de conclure, "on fait Le Goût des Autres en mélangeant les expériences et les publics. L’idée est de créer des spectacles, des débats, en étant à la fois exigeant et populaire. C’est ça Le Havre".