Alerte : La piscine du Cours de la République sera en fermeture technique du lundi 17 février au dimanche 1er mars.

Fermer
Entretien
Culture

Arthur H et Nicolas Repac : "La musique fait décoller les mots"

Création Festival littéraire Le Goût des Autres 2017
Arthur H et Nicolas Repac

En ouverture du Festival littéraire Le Goût des Autres 2017, Arthur H et Nicolas Repac ont présenté Les Grands Espaces Littéraires, une lecture musicale sur des textes de Dany Laferrière, première création artistique de cette 6e édition. Pourquoi ? Comment ? Réponses d’Arthur H.

  • lehavre.fr : Comment est née la lecture musicale Les Grands Espaces Littéraires ?

Arthur H : Lorsque la directrice artistique du Festival littéraire Le Goût des Autres m’a proposé d’imaginer une lecture musicale sur des textes de Dany Laferrière, j’ai tout de suite accepté. Je voue un amour et une profonde admiration pour l’homme et l’artiste qu’il est, pour sa littérature, pour ses mots, pour les choses qu’il exprime avec une simplicité radicale, pour sa grande honnêteté. Il m’inspire beaucoup.

  • lehavre.fr : Qu’est-ce qui vous plaît dans la lecture musicale ?

Arthur H. : On y retrouve la magie de raconter une histoire. Vous embarquez les gens dans une histoire merveilleuse mêlant littérature et poésie avec toute la liberté que cela implique. Avec les mots, chacun se fabrique ses propres images, contrairement à la pub, la télé ou le cinéma où ces dernières sont imposées au spectateur.

  • lehavre.fr : Qu’apporte la musique à la lecture ?

Arthur H : La musique donne de l’énergie aux mots. C’est une espèce de tapis volant sur lequel les mots, les phrases peuvent se poser. La musique fait littéralement décoller les mots. La lecture toute seule est plus intello moins sensuelle. Avec la musique, on est vraiment dans les sens.

  • lehavre.fr : Comment s’est articulée votre collaboration avec Nicolas Repac ?

Arthur H : J’ai choisi les textes de Dany Laferrière puis nous avons improvisé la musique dessus. Avec Nicolas, nous sommes reliés télépathiquement. L’un s’adapte à l’autre, ce qui fait qu’on travaille toujours dans le plaisir et la fluidité.

  • lehavre.fr : Que ressentez-vous à faire cette lecture musicale en présence de Dany Laferrière ?

Arthur H : C’est bien sûr une grande source d’émotions. Lire ces textes mis en musique devant la personne qui les a écrits et qui les a vécus est un immense plaisir. J’incite d’ailleurs tous et toutes à lire et à relire les livres de Dany Laferrière : c’est un pur bonheur à chaque fois.