Alerte : Inscription à la restauration scolaire et/ou accueils périscolaires et/ou centre de loisirs mercredi avec et/ou sans restauration le 16 mai à partir de 9h sur inscriptions.lehavre.fr

Fermer
Ils font bouger ma ville
Solidarité

Astrid Riffelmacher, association de médiation animale Capucine et Mirabelle

« La médiation animale peut aider les personnes malades, en perte d’autonomie ou en situation de handicap. »

La douceur d’un lapin, le calme d’un chat, l’affection d’un chien ou encore l’agilité d’une perruche peuvent transformer le quotidien de personnes souffrantes ou déficientes. Amoureuse des animaux et attentive au bien-être d’autrui, Astrid crée en 2017 l’association Capucine et Mirabelle pour mettre en pratique sa formation en médiation animale, aussi appelée zoothérapie. « Confrontée à des situations de maladie ou de handicap, j’ai souhaité mettre les animaux au service du mieux-être des personnes qui en ont besoin. »

Avec le chien Biscotte, le chat Picasso ou encore ses lapins, tortues et cochons d’Inde, Astrid intervient en soins palliatifs au Groupe Hospitalier du Havre, ainsi que dans des établissements dédiés à Alzheimer, à la perte d’autonomie ou aux enfants atteints de déficience mentale. « Quelle que soit la pathologie, la présence et l’interaction animales procurent aux bénéficiaires des bienfaits physiques et psychologiques, du répit pour les aidants, et une autre façon d’aborder les patients pour les personnels. »

Libérer l’émotion

Le rôle apaisant des animaux fait effet, tout comme leurs capacités à libérer l’émotion ou la parole. Tous ont été choisis et éduqués pour s’adapter aux réactions et aux environnements spécifiques. « Véritables catalyseurs, ils contribuent à l’interaction entre patients et avec le personnel », confirme Astrid qui prépare chaque intervention avec le référent d’établissement pour s’adapter à la pathologie et à la personnalité des bénéficiaires. À chaque mission ses objectifs : apaisement, mémoire ou attention, motricité, tonus musculaire, amplitude articulaire… Des matériels spécifiques servent à jouer, solliciter les sens ou encore participer au nourrissage des animaux.

« Après la période sanitaire difficile, nous attendons d’intervenir à nouveau sans masque, un facteur indispensable pour aborder les bénéficiaires », sourit Astrid, reconnaissante aux structures qui ont maintenu ses interventions, et aux personnes qui ont donné de la nourriture pour ses animaux, qui ne vivent pas exclusivement de l’amour prodigué à chaque visite.

Contactez l'association
Vous pouvez contacter l'association Capucine et Mirabelle par téléphone au 06 65 39 86 53.