Entretien
Sport

"Ça me fait plaisir de rendre mon père fier"

Grace Koumda, rameuse à la Société Havraise de l'Aviron, section sport adapté
Grace Koumda, rameuse à la Société Havraise de l'Aviron, section sport adapté

La dernière soirée des sportifs organisée par la Ville du Havre a consacré la Société Havraise de l’Aviron. L’une de ses membres, Clara Valinducq, s’est ainsi vu attribuer le prix Pascale-Marquand mettant en avant les talents en devenir. Par ailleurs, le club, créé il y a 180 ans, a reçu le prix spécial de la Ville pour son action en faveur du sport adapté, récompensée en 2018 par un formidable palmarès dont le double titre de championne d’Europe de Grace Koumda en 500 mètres et en relais. Entretien.

  • lehavre.fr : Bonjour Grace, pouvez-vous vous présenter ?

Grace Koumda : J’ai 36 ans depuis le 14 janvier et je pratique l’aviron depuis 2015, donc bientôt quatre ans.

  • lehavre.fr : Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de l’aviron ?

G.K. : Avant, je ne faisais pas de sport. Puis j’ai rencontré Caroline Petiot (ndlr : coach de la SHA) lors d’une kermesse à Harfleur. Il y avait un stand avec des ergomètres et elle m’a demandé d’essayer. On apprend beaucoup de choses avec l’aviron ! Je suis moins ronde (rires) ! Je sais aussi qu’il faut faire attention à ce qu’on mange. Maintenant, je suis plus musclée et j’ai gagné en motricité. Mais je fais aussi d’autres sports : du full-contact, de la natation, de la danse, j’ai aussi fait du tennis mais j’ai arrêté. Je regarde aussi le sport à la télé, les JO, la Coupe du Monde de foot. J’ai adoré cette Coupe du Monde gagnée par la France !

  • lehavre.fr : Qu’est-ce qui vous plaît dans l’aviron ?

G.K. : Les techniques, les cadences, les poussées de jambes, le travail des bras, la rapidité. C’est un sport complet ! Et j’aime quand Caroline nous encourage.

  • lehavre.fr : Avant une compétition, vous vous sentez comment ?

G.K. : J’ai peur ! Je me concentre pour tout donner.

  • lehavre.fr : Etes-vous fière de vos résultats ?

G.K. : Oui ! Les médailles d’or, je les collectionne (rires) ! Comme les coupes ! Tout est dans ma chambre. Mon père est très fier, content de tous ces trophées. Ca me fait plaisir de le rendre fier. J’ai aussi des vêtements, des survêtements de l’équipe de France.

  • lehavre.fr : Depuis le début de votre carrière, quel est votre meilleur souvenir ?

G.K. : J’en ai beaucoup ! Mais je dirai mon double titre de championne d’Europe. On a entendu la Marseillaise, ça fait quelque chose. Et aussi en 2015 quand j’ai gagné pour la première fois l’Open de France en ergomètre à Coubertin à Paris.

  • lehavre.fr : Savez-vous que vous pouvez être un exemple pour d’autres personnes ?

G.K. : Je ne connais pas d’autres sportifs mais quand nous sommes rentrés après les championnats d’Europe, il y a eu une grande fête à la maison d’accueil avec tous les autres résidents. On s’est amusé ! Et plein d’autres personnes veulent maintenant faire de l’aviron.

Les objectifs de Grace Koumda pour 2019
La sélection en équipe de France pour participer au Championnat du Monde à Brisbane (Australie) du 3 au 20 octobre. En ergomètre, la sélection se déroulera le 9 février à Paris et en bateau, ce sera du 10 au 14 avril à Cazaubon (Gers).

Valinducq à cent à l'heure !
À seulement 17 ans, Clara Valinducq, sociétaire elle aussi de la SHA, a connu une mirifique année 2018 : championne d’Europe en deux de couple, 5e des championnats du monde juniors, championne de France – 23 ans en quatre sans barreur, vice-championne de France skiff junior, 3e du championnat de France indoor sur 2000 m et 1ère sur 500 m, s’attribuant au passage le record national ! De superbes performances pour cette lycéenne en terminale S au lycée Claude-Monet et qui bénéficie, tout en suivant un nombre d’heures similaire à celui de ses camarades de classe, d’aménagements de son emploi du temps : un accord entre le club et l’établissement s’avérant indispensable pour permettre à la jeune athlète de mener de front ses brillantes études et la vie de sportive de haut niveau incluant jusqu’à douze entraînements par semaine !
Et l’avenir ? L’ambitieuse Havraise, dont le fort potentiel fut révélé dès sa première année de pratique par un titre de vice-championne de France en minimes, ne manque pas d’objectifs : conserver son titre européen, aller chercher une médaille mondiale…  Sa saison 2019, seulement sa cinquième, débutera par les championnats de France indoor dès le 9 février prochain.