Entretien
Culture

"Cela nous oblige à sortir de notre zone de confort"

Clara Delafosse, 16 ans, altiste en 2ème année de COP (Cycle d’Orientation Professionnelle) au Conservatoire et en 1ère S au lycée Saint-Joseph
"Happy New Year England", la Camerata donne son traditionnel concert du Nouvel An
  • lehavre.fr : Quel est votre objectif à l’issue de votre formation au Conservatoire ?

Clara Delafosse : J’aime jouer de la musique et je suis assez tentée de ne faire que ça plus tard ! Mais il y a ce que je voudrais et ce que je pourrais faire… Les concerts, l’enseignement, mais aussi la direction d’orchestre, on verra !

  • lehavre.fr : Qu’est-ce qui vous a amenée à jouer de l’alto ?

C.D. : La mère de mon grand-père jouait du violon et il m’en parlait beaucoup quand j’étais petite. Quand j’ai testé divers instruments à l’âge de 6 ou 7 ans, je suis tombée sur l’alto et je l’ai choisi. C’était sans doute à la fois un héritage familial et une petite originalité !

  • lehavre.fr : Avez-vous déjà participé à la Camerata ?

C.D. : Oui, une fois, c’était pour le programme intitulé Je t’écrirai du Havre. C’est M. Bacot qui me l’avait proposé. Ce qui m’a motivée à dire oui c’est bien sûr le niveau de l’orchestre et la belle expérience que cela représente de jouer avec des professionnels. Techniquement ce n’était pas très difficile mais on a joué sans chef ! Il y a toujours un challenge qui nous fait travailler et progresser.

  • lehavre.fr : Comment s’annonce le nouveau concert de la Camerata, Happy New Year England ?

C.D. : On commence les répétitions une dizaine de jours avant, c’est donc assez stressant ! En plus, cette fois, les partitions sont très techniques et je ne les ai jamais travaillées encore… Sans compter qu’avec le lycée il y a des répétitions où je ne pourrai pas me rendre. Mais ça met du piment, c’est un challenge ! Cela nous oblige à sortir de notre zone de confort et ce sera évidemment utile pour plus tard.

Pour aller plus loin