Santé
Solidarité
Sport

"Cette course redonne de l'énergie et de l'espoir"

Claire Bana, coureuse de L'Amazone
Claire Bana, coureuse de L'Amazone : "Cette course redonne de l'énergie et de l'espoir"

Quand on aime on ne compte pas… Claire ne se souvient plus exactement du nombre de ses participations à la course de l’Amazone. D’ailleurs, elle ne court pas… elle marche : « On papote, on rigole… C’est super ce rassemblement entre femmes qui se retrouvent dans cette ambiance festive pour une seule et unique cause. Se mobiliser une fois dans l’année, ce n’est vraiment pas grand-chose », dit-elle avec sincérité.
Pour rien au monde elle ne louperait ce rendez-vous annuel, cette marche joyeuse de l’Amazone qu’elle fait en compagnie de ses amies et collaboratrices. Claire tient un salon de coiffure situé sur une belle avenue du centre-ville du Havre. « Le cancer du sein est une cause qui me tient à cœur pour toutes sortes de raison », avoue-t-elle dans un demi-sourire. Dans son salon, elle a l’occasion de côtoyer des femmes qui font face à cette maladie qui « touche beaucoup les femmes et porte atteinte à leur beauté ». Claire accompagne alors ces clientes confrontées au moment très difficile de cette transformation physique en les écoutant et en leur prodiguant conseils et réconfort psychologique.
A l’évocation de la course du 3 juin, le sourire de Claire revient aussitôt, les yeux pétillent à nouveau : « Je suis impatiente de me retrouver au beau milieu de cette vague rose constituée par des milliers de femmes. Je sais que ce moment exceptionnel de solidarité féminine redonne de l’énergie et de l’espoir aux malades qui font la course », s’enflamme cette amazonienne passionnée. En tant que commerçante, Claire participe aussi à « d’Octobre Rose », la grande campagne nationale de prévention annuelle pour promouvoir le dépistage précoce contre cette maladie susceptible de toucher 1 française sur 8.

Pour aller plus loin