Sport

Charlie DALIN en route pour le Vendée Globe

Charlie DALIN en route pour le Vendée Globe

Le 8 novembre prochain, notre skipper havrais Charlie DALIN, désigné à trois reprises (2014, 2016 et 2019) sportif de l’année par la Ville du Havre, tentera de nouveau de repousser ses limites en s’attaquant à l’Everest des mers, comme est surnommé le Vendée Globe en raison de sa difficulté. Un tour du monde en solitaire, sans assistance et sans escale.

Cette course, qui n’a lieu que tous les 4 ans, rassemble une seule catégorie de bateaux : les IMOCA de 60 pieds, soit un petit peu plus de 18 m de long. « Une course que je rêve de faire depuis très longtemps » reconnaissait-il lors de la conférence de presse du Vendée Globe, édition 2020-2021.

Bien que bizuth sur cette course, le skipper havrais Charlie DALIN figure parmi les favoris de l’épreuve avec son nouveau bateau APIVIA. Et pour cause ! Les Havrais s’en souviennent, Charlie a effectué des débuts prometteurs à bord de sa nouvelle Formule 1 des mers en remportant la Transat Jacques Vabre 2019.

Au printemps, la crise sanitaire Covid-19 a chamboulé sa préparation pour le Vendée Globe. Un programme condensé de préparation et de navigation en juin, un travail accompli réalisé par son équipe technique, lui ont permis de bien figurer sur la course Vendée – Antarctique – Sables d’Olonne en juillet dernier. Une 2e place à 50 minutes du vainqueur mais notre skipper havrais a souvent joué les premiers rôles. « Ma deuxième place est un très bon résultat, surtout si l’on considère que c’était un nouveau bateau que je devais apprivoiser, avec de nouveaux systèmes électroniques, de communication ou de pilotage automatique. »

De bon augure pour le Vendée Globe ? « J’ai un navire de dernière génération, une excellente équipe et le bonheur de vivre de ma passion. Toutes les cases sont cochées pour faire une très belle course. »

Si son rêve deviendra bientôt réalité, Le Havre, Havraises et Havrais soutiennent plus que jamais Charlie, lui souhaitent  bonne route à travers les grands océans du globe… et surtout le meilleur résultat qui soit. Allez Charlie !