Culture
Le Maire

Clotilde Courau clôt Le Goût des Autres 2017 avec Gabriel Garcia Marquez

Festival littéraire Le Goût des Autres 2017
Clotilde Courau et Laurent Suarez

Dimanche 22 janvier 2017 peu après 20 h, s’est achevée la 6e édition du Festival littéraire Le Goût des Autres dans une ultime salve d’applaudissements à l’adresse de la comédienne Clotilde Courau et de l’accordéoniste Lionel Suarez, auteurs d’une superbe lecture musicale tirée du roman de Gabriel Garcia Marquez, Chronique d’une mort annoncée.

Qui mieux que le Festival littéraire Le Goût des Autres, cet événement bizarroïde de l’aveu même du maire du Havre Edouard PHILIPPE, pouvait inventer le point final majuscule ? C’est pourtant bien ce qu’il a fait pour clore sa 6e édition en invitant Clotilde Courau et Lionel Suarez à offrir aux nombreux inconditionnels du genre, une dernière lecture musicale de prestige. Sur Chronique d’une mort annoncée, la comédienne et l’accordéoniste ont embarqué le public dans le monde flamboyant du grand romancier colombien Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel de littérature en 1982. Pendant plus d’une heure, les mots de « Gabo » portés par la voix habitée de Clotilde Courau et surlignés par l’accordéon doux-amer de Lionel Suarez, ont voyagé sous le chapiteau du Magic Mirrors et dans l’imaginaire des spectateurs captivés.

13 000 visiteurs… et une 7e édition annoncée

Mais avant de baisser le rideau de cette 6e édition du Goût des Autres sur la dernière création artistique de la programmation, le maire du Havre et député de Seine-Maritime, Edouard PHILIPPE a tenu à rassurer les fidèles du Festival sur la pérennité de l’événement et des valeurs qui sont devenues sa marque de fabrique. Il y aura bien une 7e édition du Goût des Autres, avec la même organisation au cordeau et le même accueil chaleureux et familial que louent unanimement tous les invités du Festival. Oui, il y aura bien une 7e édition du Goût des Autres avec la même inventivité, la même qualité et la même exigence dans la programmation. Mais, avant d’entamer le prochain chapitre, Le Goût des Autres peut relire avec fierté celui qu’il vient de clore dimanche 22 janvier. Sa fréquentation a encore augmenté en frôlant les 13 000 visiteurs passés sous les chapiteaux du Magic Mirrors, de l’Idolize et de l’Esperluette. Sa réputation n’est (presque) plus à faire et son rayonnement en fait sans doute, aujourd’hui , l’un des événements littéraires les plus créatifs en France. Comme le souligne Edouard PHILIPPE : "Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux, c’est ça la réussite du Goût des Autres". La suite au prochain épisode… Rendez-vous en janvier 2018 !