Alerte : RISQUES MAJEURS : Le premier mercredi du mois de mai étant férié, les essais mensuels des sirènes d'alerte auront exceptionnellement lieu le jeudi 2 mai à l'horaire habituel.

Alerte : En raison de l'organisation d'une compétition, la piscine du Cours de la République sera fermée au public le dimanche 21 avril.

Alerte : ENTRÉE DE VILLE : Les feux tricolores du carrefour Marceau seront mis en fonctionnement à partir du 22 avril.

Fermer
Nautisme
Sport
Évènement

De Virtual Regatta à la Transat Jacques Vabre, l'incroyable destin de Basile Buisson

Pour la première fois, un joueur chevronné de Virtual Regatta prendra part à l’une des transatlantiques les plus emblématiques de la course au large. À l’issue d’une sélection impliquant plus de 10 000 joueurs, dix ont été retenus pour participer à un stage au Havre tout au long de la semaine et c’est Basile Buisson qui est sorti lauréat. À 33 ans, cet officier de la Marine marchande, installé dans les Hautes-Alpes, a donc cinq mois pour s’aguerrir pour prendre le départ de la 16e Route du café.  Retour sur une sélection qui fera date.

Publié le 15/05/2023

Basile Buisson, itinéraire, du virtuel au réel

Il a été désigné samedi 13 mai, à l’issue d’une semaine riche en émotions organisée par la Ligue de Voile de Normandie. À peine débarqué sur les pontons du Havre, après une nuit de navigation à bord du Class40 Du Virtuel au Réel, skippé par Kieran Le Borgne, Basile Buisson a appris qu’il était l’heureux élu d’une sélection aussi unique qu’historique dans le monde de la course au large. Jamais un joueur « virtuel » n’avait eu la chance de participer à l’une des courses majeures du calendrier. 

Basile Buisson est un passionné de mer et d’océan. Lui qui a grandi à Marseille pratique la voile depuis son plus jeune âge. Désormais installé à Gap, il partage sa vie entre les Hautes-Alpes et sa profession d’Officier de la Marine Marchande à bord d’un remorqueur d’intervention. En parallèle, Basile a découvert Virtual Regatta il y a plusieurs années, en jouant lors d’un Vendée Globe. « J’ai tout de suite accroché », sourit Basile, qui joue légèrement moins depuis la naissance de son fils. « Basile a de belles valeurs humaines et un très bon sens marin, explique Kieran Le Borgne. C’est quelqu’un qui n’a pas peur de se dépasser, d’accepter les challenges et qui, j’en suis sûr, sera un très bon co-skipper. » 

Une sélection inédite et un stage riche en émotions 

Basile Buisson a donc été choisi à l’issue d’une sélection particulièrement intense. À l’origine, plus de 10 000 joueurs ont postulé à ce concours unique dans le monde du sport (seule une expérimentation en sport automobile avait eu lieu). Un jury et un vote du public ont contribué à sélectionner dix joueurs d’âge, de profession et d’origines différentes qui démontrent à eux seuls la pluralité et l'éclectisme du jeu. Ces dix joueurs ont été invités au Havre, ville de départ de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, avec au programme des tests physiques, des tests de connaissance et de nombreuses navigations à bord de J80 et du Class40 de Kieran Le Borgne, qui compte deux transatlantiques à son actif. Le jury a observé les candidats tout au long de la semaine afin de juger leurs aptitudes et leur capacité à traverser l’Atlantique en compétition dans cinq mois.

Du Virtuel au Réel en bref
- 10 000 joueurs postulants au départ
- 1 000 participants à la course qualificative sur Virtual Regatta en décembre dernier 
- 216 finishers 
- 73 dossiers officiellement déposés
- 20 finalistes sélectionnés par un jury, dont les vidéos de présentation ont été soumises aux votes du public entre le 6 et le 9 avril. Le public comptait pour une voix.
- 10 finalistes retenus pour le stage organisé par la Ligue de Voile de Normandie en présence du skipper Kieran le Borgne
- 3 finalistes choisis pour la dernière épreuve en mer
- 1 seul vainqueur à la fin

Habitué à organiser des sélections, Cédric Chateau, directeur sportif du centre d’entraînement du Havre, évoque « une sélection inédite car pour la première fois, nous étions amenés à déterminer quel joueur de Virtual Regatta serait le plus à même de participer à la Transat Jacques Vabre et avec un panel de candidats aussi varié. Ce qui nous a tous frappés, c’est la solidarité, l’entraide et la bienveillance dont ils ont fait preuve toute la semaine. Ils se sont donnés aussi sans compter avec un engagement particulièrement conséquent. Nous avons vécu des moments collectifs très agréables. C’est un projet complètement dingue et ça ne fait que commencer puisqu’ils ont désormais cinq mois, tous les deux, pour se préparer le mieux possible. » Durant ces sélections, un groupe s’est formé fort d’un très bon état d’esprit. Tous ont assuré qu’ils allaient continuer à se donner des nouvelles, à s’encourager et à partager de nouvelles aventures iodées.

Les trois derniers sélectionnés ont ensuite pris la mer une dernière fois avec Kieran Le Borgne vendredi 12 mai. Objectif : se confronter à une navigation de près de 24 heures et s’adapter aux conditions difficiles des quarts en pleine obscurité. Fidèle à son engagement depuis le début de la semaine, le skipper s’est attaché à rassurer, expliquer et faire preuve de pédagogie. En début de matinée, le Class40 est rentré au port et le verdict s’est imposé au jury : ce sera bien Basile Buisson qui sera le co-skipper de Kieran. Débute donc une nouvelle course contre-la-montre, une préparation express de cinq mois afin de continuer à s’entraîner, à progresser et être prêt à affronter le grand frisson d’un départ de transatlantique.