Education

Des travaux pour bien préparer la rentrée

Des travaux pour bien préparer la rentrée

Comme chaque année, les vacances estivales ont permis de réaliser des travaux au sein de nombreuses écoles et crèches publiques.

Cet été, quelque 35 crèches et écoles maternelles ou primaires ont fait l’objet de travaux de rénovation, d’amélioration ou d’équipement. Il ne s’agit pas seulement d’un coup de propre mais la plupart du temps de travaux de mise en conformité, notamment en matière d’accessibilité aux personnes souffrant d’un handicap ou de sécurité incendie et pour assurer l’évacuation des occupants en cas de sinistre. « La sécurité constitue clairement une part importante du budget des travaux menés durant l’été au sein des établissements », confirme Vincent Duteurtre, directeur des Bâtiments de la Ville du Havre. Par exemple, un ascenseur a été installé dans l’école Jules Guesde en même temps qu’était ravalée la façade de la maternelle. C’est bien souvent un plan de rénovation complet qui se décline ainsi année après année au sein de chaque établissement. D’autres travaux ont porté sur l’isolation, le traitement des toitures-terrasses ou encore le remplacement des menuiseries extérieures.

Un investissement dans la durée

Les investissements répondent de plus en plus souvent à des objectifs pluriannuels qui ont pour objectif de favoriser l’accueil et la réussite scolaire des élèves. C’est par exemple le cas de l’école de l’Observatoire qui, après agrandissement de la cour de récréation l’an dernier, a été ravalée cette année et sera agrandie ces deux prochaines années pour accompagner les évolutions scolaires, tant sur le plan démographique que pédagogique.
Si la période des vacances estivales se prête idéalement à la réalisation des travaux, certains jouent les prolongations en cette rentrée. Certains chantiers ne peuvent effectivement être terminés en seulement huit semaines, comme le remplacement de sanitaires. « Nous expérimentons les travaux durant le temps d’occupation scolaire, en coordination avec les équipes pédagogiques afin de prévenir les éventuelles nuisances », explique Vincent Duteurtre.
Terminés ou non à la rentrée, les travaux pilotés par la Ville ont cet été bénéficié d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros, un budget à la hauteur de l’ambition municipale d’offrir les meilleures conditions de scolarité aux élèves des établissements publics.