Elections
Le Maire

Édouard PHILIPPE réélu maire du Havre

Le dimanche 5 juillet 2020, Édouard PHILIPPE a été réélu maire du Havre à la majorité absolue, lors de la séance d’installation du conseil municipal du Havre. Jean-Baptiste GASTINNE est nommé premier adjoint, chargé de l’Urbanisme et de l’Environnement.

Avant d’annoncer les noms des adjoints et leurs délégations et de rappeler l’importance de l’action publique, de l’action collective, Édouard PHILIPPE a proposé à l’assemblée présente d’observer une minute de silence en la mémoire du sénateur et ancien adjoint au maire du Havre Patrice GÉLARD et de l’ancien adjoint au maire du Havre Roland RICOUARD, deux personnalités politiques disparues récemment.  

Vingt adjoints : dix femmes et dix hommes

Lors de cette séance, le nombre d’adjoints a été fixé à 20. « L’équipe qui m’entoure est composée de dix femmes et de dix hommes, a précisé Édouard PHILIPPE. Ce sont les dispositions légales et c’est l’inclinaison que nous avions prise au Havre bien avant que la loi ne l’impose. Elle est également composée de dix nouveaux élus et de dix anciens élus. Il me parait que dans une équipe, la transmission, le regard nouveau doit pouvoir se conjuger avec l’expérience pour faire avancer les choses de façon constance et cohérente. »

Après avoir exprimé sa reconnaissance  et son amitié envers Jean-Baptiste GASTINNE, qui a occupé le poste de maire du Havre durant plusieurs mois « avec sérieux, avec constance », Édouard PHILIPPE a fait part de l’ambition pour la ville du Havre à l’aube du mandat qui débute aujourd’hui afin de mettre en œuvre le projet validé par les Havraises et les Havrais. « Je souhaite remercier très sincèrement les Havrais au nom de l’équipe qui m’entoure, de la confiance qu’ils placent en nous. Leur dire que nous prenons cette responsabilité très au sérieux. […] Notre ambition est de faire en sorte que Le Havre se développe, se modernise, que les solidarités y soient plus fortes, moins formelles, plus réelles. Que l’attractivité d’une ville, dont nous savons tous qu’elle est incroyablement agréable à vivre, soit reconnue afin d’accueillir de nouveaux habitants, de nouvelles professions, de nouvelles industries, de nouveaux projets. »

Consultez l'organigramme complet du Conseil municipal du Havre

Trois échéances à venir

Le Maire du Havre a ensuite rappelé le souhait d’adapter « le rythme à la crise sanitaire et à la crise sociale que nous traversons. C’est la raison pour laquelle nous nous fixons trois rendez-vous dans le temps. Les six prochains mois doivent être le temps de l’urgence, le temps de l’accompagnement de ceux qui sont le plus en difficulté. Je pense aux plus fragiles. Je pense aux écoliers. Nous savons que certains auront plus de difficultés au moment de la rentrée scolaire. C’est la raison pour laquelle de façon urgente, nous voulons pendant l’été, avec l’Education nationale et sur la base du volontariat, essayer d’apporter une assistance à ceux qui auront accumulé du retard, pour qu’ils ne perdent pas la chance de réussir par l’école. Vous le savez, c’est un objectif capital, cardinal pour moi ».

La deuxième échéance portera sur les deux prochaines années, dont l’objectif doit permettre de relancer la vie économique, les solidarités, la vie culturelle, le confinement ayant stoppé des projets et des investissements importants « et faire en sorte que ce mouvement qui caractérise Le Havre puisse être préservé. Et puis dans les 6 ans, notre objectif est la mise en œuvre de la totalité du programme  que nous avons proposé aux Havraises et aux Havrais qui est un programme de modernisation. J’insiste sur la première délégation, celle de Jean-Baptiste Gastinne, qui conjugue urbanisme et environnement. Nous voulons que la nature soit encore plus présente en ville. Nous voulons que cet urbanisme que nous construisons, que ce développement urbain que nous envisageons soit toujours plus respectueux de l’environnement et des enjeux du développement durable, et aussi plus accueillant pour nos concitoyens. »

« Être maire, le plus beau des mandats »

Avant de conclure, le maire du Havre est revenu sur la responsabilité des élus face aux Havraises et Havrais et l’importance du débat public. « Être élu, c’est être responsable. C’est-à-dire devoir répondre aux aspirations de nos concitoyens, répondre de notre engagement. C’est être sérieux, sans forcément se prendre soit même trop au sérieux. C’est avoir conscience de la nécessité de l’exemplarité et toujours envisager l’intérêt général comme boussole. […] Ce qui doit nous unir, est la nécessité de prendre les décisions que nous pensons sincèrement bonnes pour nos concitoyens et pour la ville à long terme. […] Etre élu, c’est savoir définir un cap, et trouver les moyens les plus adaptés et les plus respectueux de nos concitoyens pour l’atteindre et faire avancer la ville et ses habitants. C’est dans cet esprit que nous travaillerons : respectueux de nos concitoyens, déterminés à prendre en compte toutes les informations qu’il formule, mais attaché à aller vers le cap que nous nous sommes fixés. »

Exprimant de nouveau  son attachement au Havre et au mandat de maire, Édouard PHILIPPE a rappelé que pour lui, « être maire, c’est avoir la chance d’exercer le plus beau des mandats que la République puisse offrir. Dans la ville qu’on aime, cela signifie tisser un lien avec les gens, avec les projets, qui créé une intense densité humaine.

Et de conclure à l’attention de son équipe municipale : « Lorsque l’on est élu, on doit être animé par la conviction profonde qu’on va faire du mieux qu’on peut. C’est ce que je nous souhaite à tous… Au boulot ! »

Consultez l'organigramme complet du Conseil municipal du Havre