Alerte : La piscine du Cours de la République sera en fermeture technique du lundi 17 février au dimanche 1er mars.

Fermer
Education

Entretenir le souvenir de la Shoah au Havre

Entretenir le souvenir de la Shoah au Havre

« Je n’aime pas l’expression « devoir de mémoire ». Le seul « devoir », c’est d’enseigner et de transmettre » disait Simone Veil. Un précepte suivi par deux professeurs d’histoire et géographie au lycée Claude Monet, Pierre Charrel et Camille Duparc. Pendant plus d’un semestre, ils ont accompagné 26 élèves volontaires de Première S et ES et retracé le destin d’une quinzaine de Juifs et Juives havrais persécutés ou morts dans les camps de concentration et d’extermination lors de la Seconde Guerre mondiale. Pour mener à bien leurs recherches, les élèves ne se sont pas contentés d’étudier les travaux universitaires consacrés à la Shoah d’historiens avertis. Au contraire, ils se sont plongés avec minutie dans l’étude de documents d’époque conservés aux Archives municipales du Havre. Des recherches qui ont abouti à la rédaction de notices biographiques associées à une carte interactive permettant de localiser leur domicile ou lieu de travail pour mieux se projeter dans l’espace urbain actuel. Ainsi avant-guerre, on apprend que les Juifs représentaient un peu plus de 300 personnes au Havre. La plupart habitaient et parfois même travaillaient dans le quartier Notre-Dame, le plus ancien de la ville mais aussi le plus insalubre à l’époque. D’autres s’installaient rue de Paris ou encore autour du Rond-Point.  Les plus aisés en revanche ne vivaient pas regroupés mais répartis dans les quartiers les plus fortunés du Havre. Rares sont les Juifs qui, comme Léon Meyer, ancien maire du Havre, appartenaient à la haute société havraise.
Au-delà du bel investissement de ces 26 élèves, cette carte interactive révèle un travail de mémoire, fouillé et extrêmement complet. A découvrir sur les-artisans-cartographes.fr/lashoaauhavre