Enseignement supérieur
Logement
Vie étudiante

Étudiants recherchent logements

Birago Gueye (à gauche) et Auguste Ekeny ont collecté pas moins de 60 kg de vêtements, uniquement dans leur immeuble !

La croissance continue de la population étudiante au Havre (près de 13 000 à la rentrée dernière) nécessite d’adapter l’offre de logements. Plusieurs initiatives locales facilitent la recherche de logements étudiants, voire concilient accès au logement et engagement social.

Avec l'AFEV, solidaires et colocataires

Un dispositif permet à des étudiants d’accéder à un logement social en colocation en échange d’un engagement solidaire auprès de leur voisinage. Une vingtaine de jeunes devraient être concernés dès la prochaine rentrée.

Beaucoup de jeunes sont prêts à s’engager dans des actions citoyennes et solidaires. Le dispositif Coloc76 a démarré en septembre dernier afin d’accompagner les étudiants s’installant au Havre : Kaps Colocations à projets solidaires, programme de l'Association Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV), est soutenu par le Département 76 et bénéficie d’une convention avec les bailleurs Logéo Seine Estuaire et Alcéane.
Le principe est simple : à un logement en colocation correspondent des projets solidaires dans le quartier où se trouve l’appartement. L’affectation du logement et l’engagement dans le projet solidaire sont donc indissociables. « Nous recevons les candidatures via notre plate-forme internet puis discutons avec chaque étudiant ou étudiante pour vérifier son aptitude et sa motivation », précise Katy Viterisi, référente locale de l’AFEV.  Qu’il étudie à l’université ou dans une grande école, tout étudiant peut être concerné s’il désire s'engager dans la création de lien social et la lutte contre les inégalités.

Du mentorat et des projets collectifs

Chaque étudiant du dispositif s’engage dès lors à accompagner 2 h par semaine un autre jeune (de 5 à 18 ans) en difficulté scolaire ou comportementale. Formé par l’AFEV, l’étudiant tisse un lien privilégié avec le jeune et sa famille. Dans le même temps, les étudiants en colocation proposent des actions solidaires dans le champ de leur choix : développement durable, sport, lien intergénérationnel, etc. En février, une action de collecte de vêtements pour la Boutique solidaire ainsi que l’organisation d’un match de football ont ainsi été menées à bien. « Chaque mois, de nouvelles actions voient le jour avec notre accompagnement, notre objectif étant aussi d’accroître les partenariats avec les structures locales pour y accompagner des habitants », souhaite Katy Viterisi.
Les six étudiants actuels sont logés à Caucriauville et au Mont-Gaillard. La colocation solidaire étudiante devrait très vite concerner une vingtaine d’étudiants et s’étendre aux autres quartiers prioritaires, dont les quartiers sud et le centre-ancien.

Plus d'infos sur : rejoins.afev.org

AHLOET : un logement oui, mais vérifié

L’association Alhoet recense les logements susceptibles d’accueillir décemment les étudiants et rapproche ces derniers des propriétaires.
L’association havraise pour le logement étudiant (Alhoet) est pilotée par la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole qui place le logement au centre de sa stratégie de développement des études supérieures au Havre. Chaque année, quelque 600 étudiants se rapprochent de l’association, sensibles à la gratuité de la mise en relation et du conseil apporté pour leur installation au Havre : où se loger, à quel prix, pour quelles prestations ? Les logements proposés ont tous été préalablement visités, photographiés et labellisés pour être mise en ligne sur le site. « Pour prétendre à notre accompagnement, il faut être étudiant ou futur étudiant dans l’un des établissements havrais suivants : Université, Ecole de Management de Normandie, IFEN, Sciences Po, ENSM, INSA, EsadHar, école d’infirmiers, Saint Jo Sup, Jeanne d’Arc ou lycée Saint Vincent de Paul », précise Gwenaëlle Gallo, en charge de la labellisation des logements.

De la chambre meublée au F5 en colocation

Si les logements situés en ville basse sont les plus demandés, tout logement situé à proximité de lignes de bus ou de tram sont potentiellement louables. Vous êtes propriétaires et souhaitez proposer une chambre chez vous ou bien un studio ou encore un appartement ou maison pour un ou plusieurs étudiants ? « Toutes les variantes sont possibles, meublées ou non, l’important étant de répondre aux critères de décence, de salubrité et de confort qui permettront aux étudiants de manger, dormir et travailler correctement », informe Gwenaëlle Gallo qui visite personnellement chaque logement proposé. S’il répond aux critères, il est labellisé pour trois ans et mis en ligne (contre une cotisation annuelle de 25 € par logement due par le propriétaire), charge ensuite aux étudiants et propriétaires de se mettre en relation et de signer un bail.
Les besoins en logements sont naturellement plus forts de début juin à septembre ainsi qu’en janvier au moment de la « petite rentrée ». Si vous êtes propriétaire, il est donc temps de rendre contact avec Alhoet.

Alhoet, 10 quai Frissard, alhoet.fr, 06 86 40 22 94