Culture

GéoSeine : le fleuve au fil des mots

barge_0022_web.jpg

Alliant rigueur scientifique et démarche participative, le projet GéoSeine explore l’identité culturelle d’un fleuve qui a inspiré un grand nombre d’écrivains.

L’Université du Havre et l’ESADHaR, avec les Universités de Caen et de Rouen, ambitionnent de constituer un ensemble inédit de textes évoquant la Seine de l’Antiquité à nos jours. Une initiative nommée GéoSeine, dont le concept rappelle celui de la promenade littéraire du Havre, un circuit dessiné par des bancs où sont reproduits des extraits d’œuvres dédiés à la cité océane. Sujet de prédilection des peintres, en particulier les impressionnistes, la Seine traverse aussi l’histoire de la littérature. Cette relation avec les auteurs est un aspect significatif, mais peu connue, de l’identité culturelle du fleuve.

Chacun a sa Seine

La collecte des textes a débuté avec la création d’un site internet en octobre 2018. Depuis février dernier, un appel à contribution a été lancé. « Tous les amoureux de la Seine ont jusqu’au 21 juin 2020 pour participer. Nous tenons à ouvrir le projet au-delà du cercle des chercheurs », explique Sonia Anton, enseignante- chercheuse en littérature à l’Université du Havre. Pour ancrer GéoSeine dans la réalité actuelle du territoire et des talents qui la regardent, des ateliers d’écriture in situ sont proposés aux étudiants de l’ESADHaR. Au terme de la collecte, un atlas numérique sera hébergé par le site Lire au Havre, le site des bibliothèques municipales, dès le printemps 2021. Il s’ouvrira sur une carte de la Seine, invitant l’internaute à un voyage virtuel de lieux en lieux, chaque lieu abritant des textes. L’atlas sera également consultable depuis l’escale littéraire « connectée » de Rives-en-Seine. Matérialisée sous forme d’assise, cette escale pourra accueillir les promeneurs dès l’été 2021 et proposera aussi une immersion sonore. Autant dans sa construction que dans ses finalités, GéoSeine nous invite à nous interroger sur une question mise en mots par tant de plumes : celle de notre propre attachement à la Seine.

Envoyez votre contribution à sonia.anton@univ-lehavre.fr et / ou alexandra.seha@univ-lehavre.fr.