Handicap au Havre : place à l'inclusion

La Ligue Havraise accompagne les personnes en situation de handicap pour une meilleure intégration sociale

Les 24 et 25 septembre, le LH Forum explore le thème du développement positif des territoires. Parmi les sujets abordés : le handicap. Au Havre, cette question aux enjeux sociaux, économiques et éducatifs est traitée par la Ville sous l’angle de la transversalité et de l’inclusion.

La prise en compte du handicap par la Ville du Havre suit un principe simple mais fondamental : l’inclusion. L’inclusion signifie que ce n’est plus aux personnes handicapées de s’adapter à la société, c’est à la société de s’adapter à elles. « L’inclusion est possible, et raisonnable, parce que tout le monde, un jour ou l’autre, peut être concerné par le handicap », explique Florence THIBAUDEAU-RAINOT, Adjoint au maire, chargée des affaires sociales, de la solidarité et de la santé. Elle ajoute : « Ce que l’on fait pour les personnes en situation de handicap, on le fait pour tout le monde. ». Exemple : abaisser un trottoir rend service aux personnes à mobilité réduite, mais aussi aux parents avec des poussettes.
Globalement, la Ville du Havre agit pour faciliter la vie des usagers porteurs de handicap, que celui-ci soit moteur, sensoriel, psychique, intellectuel, ou multiple. Dans le cadre du projet d’innovation sociale Le Havre Ensemble, en particulier, la Ville a mis en place un certain nombre d’initiatives inclusives. Celles-ci s’appuient, lorsque c’est possible, sur des personnes porteuses elles-mêmes de handicap.

Des actions inclusives portées par la Ville

L’ensemble de la documentation à destination du public émise par le service Handicap est rédigé selon les règles du FALC, Facile à lire et à comprendre. La relecture des plaquettes par les membres de l’association Nous aussi, porteurs d’un handicap mental, permet de s’assurer que l’ensemble de l’information sera bien compris. Ce parti pris de la simplicité bénéficie dans le même temps à d’autres publics qui peuvent aussi éprouver des difficultés de lecture : personnes étrangères maîtrisant mal une langue, illettrées, personnes âgées, enfants, etc… Le FALC pourrait être étendu à toutes les brochures de la Ville.
Autre mesure importante prise par la municipalité, en partenariat avec La Ligue Havraise : ouvrir l’accueil périscolaire à des enfants porteurs de handicaps et scolarisés dans des établissements spécialisés. Encadrés pendant les premières séances par un éducateur, ces enfants deviennent petit à petit plus autonomes tout en se mêlant aux autres enfants.
Favoriser les échanges et les expériences entre des publics qui ne se rencontrent pas, ou peu, c’est aussi le principe du Duoday, qui aura lieu le 19 novembre partout en France. Cet évènement annuel, permet, sur une journée, de créer un binôme entre une personne en situation de handicap et un professionnel. Objectif? Créer des vocations, voire des projets professionnels. En matière d’emploi, d’éducation, et d’accès aux équipements et aux services, le projet de vie des personnes porteuses de handicaps est devenu central. Au Havre, l’ambition est claire : «  Nous souhaitons être une ville dans laquelle les personnes porteuses de handicap se sentent vraiment chez elles » résume Florence THIBAUDEAU-RAINOT.

Pour aller plus loin