Alerte : En raison de l'organisation d'une compétition, la piscine du Cours de la République sera fermée au public le dimanche 21 avril.

Alerte : ENTRÉE DE VILLE : Les feux tricolores du carrefour Marceau seront mis en fonctionnement à partir du 22 avril.

Alerte : TRAVAUX : La circulation sera fermée sur une partie de l’axe Boulevard Churchill - Quai Colbert, entre la rue Denis Papin et la rue Roubeau, pendant 4 nuits consécutives (de 21h à 6h) : du lundi 15 au vendredi 19 avril. Une déviation sera mise en place.

Fermer
Ils font bouger ma ville
Vie associative

Hervé Lallart, président de l’association Clown’Hop

« À l’hôpital, les rencontres entre les clowns et les enfants sont uniques »

Pour apporter un peu de distraction et de bien-être aux enfants hospitaliés, le corps médical en pédiatrie de l’hôpital Jacques Monod a créé l’association Clown’Hop qui propose des visites de clowns aux enfants qui le souhaitent. Hervé Lallart en est le président.

Toute sa vie engagé dans le monde associatif, il fait bénéficier de son expérience à une cause qui lui plaît : « Des clowns pour les enfants, ça me parle ! » Si l’équipe qui fait marcher Clown’Hop est bénévole, les clowns hospitaliers, eux, sont des professionnels. Hervé Lallart explique : « Nos intervenants sont des intermittents de spectacle qui ont déjà construit un personnage de clown avant leur arrivée à l’association. De plus, ils sont formés à évoluer dans un milieu particulier qui est l’hôpital. Il peut y avoir des moments plus durs que d’autres, c’est pourquoi ils vont régulièrement parler à un psychologue. »

Pour les enfants hospitalisés, de drôles de visiteurs

Les cinq clowns de l’association rencontrent environ 1 500 enfants dans l’année, parfois en présence de la famille. Chaque visite hebdomadaire est invariablement précédée d’un entretien avec le personnel soignant. Le but n’est pas de donner un spectacle, mais de créer un moment privilégié. Hervé Lallart précise : « Qu’elle soit imprégnée de douceur, de fantaisie ou de musique, chaque visite se fait autour de l’enfant, selon ses besoins et son humeur. L’improvisation est la clé. »

Pour fonctionner, l’association accueille volontiers les bonnes volontés. « On est à la recherche de bénévoles, pour nous aider à organiser des événements, rechercher des financements... Ces tâches peuvent sembler déconnectées “du terrainˮ, mais elles sont cruciales pour nous ».

Après une pause due à la crise sanitaire, les visites ont pu reprendre, pour le plus grand plaisir des enfants.

Faites un don
Pour soutenir l'association, vous pouvez faire un don sur ledonenligne.fr/associations/clownhop