Culture
Tourisme
Un Été au Havre

Il est où le Gouzou ?

Un Été au Havre / Catch me if you (spray) can, de Jace
Il est où le Gouzou - Un Été au Havre / Catch me if you (spray) can, de Jace

Ouverte depuis le début du mois, la chasse aux Gouzous en voit des rouges, des bleus, des jaunes, des vertes et surtout des murs. Ce petit bonhomme rondouillard et facétieux, bien connu du monde entier, est né au Havre… tout comme son père, le street artist Jace. "J’ai commencé à graffer en 1989. A l’époque j’étais considéré comme un vandale, se rappelle-t-il dans un sourire. Aujourd’hui, je reviens ici en véritable artiste invité à célébrer les 500 ans du Havre, ma ville natale. Cette reconnaissance me fait plaisir et m’honore." Jace n’a ménagé ni sa peine ni ses bombes de peinture pour répondre au défi qui lui était lancé, à savoir essaimer 50 Gouzous un peu partout en ville. "C’est un projet monumental qui m’a demandé plus d’un an de préparation. Il a fallu trouver des spots dans le périmètre des quatre parcours d’Un Été au Havre puis leur faire correspondre des dessins que j’avais déjà plus ou moins esquissés. Comme je me balade tout le temps avec des petits carnets dans lesquels je griffonne des idées, les 50 Gouzous ont été assez vite choisis."

En temps réel

Parfois, la réalité du terrain oblige à ajuster le modèle à son environnement. "Tout dépend de la surface à traiter. Je pars souvent d’une base que j’enrichis sur le vif. Rien n’est figé. J’aime cette part d’improvisation." Pour donner corps et couleurs à ses 50 Gouzous, Jace s’est astreint à deux grosses sessions de travail d’une semaine. La première s’est déroulée sous les yeux des passants, du 17 au 25 avril derniers. La seconde est prévue au hasard des rues, du 19 au 25 juin prochains. "Je peux passer de dix minutes à trois heures sur un dessin. Au total, cela demande beaucoup de temps et de concentration." Mais Jace n’est pas du genre à s’en plaindre bien au contraire : "Il y avait des façades que j’avais repérées depuis des années. Aujourd’hui, je peux y dessiner des Gouzous en toute légitimité. Je suis vraiment heureux et fier de participer à cette grande fête. J’ai de la famille et pas mal d’amis ici et c’est vraiment cool de pouvoir leur offrir ça."