Entretien
Culture

Irène Jacob : "Donner l’envie, Le Goût des Autres, c’est là toute la beauté et la bonté de ce festival"

Festival littéraire Le Goût des Autres 2018
Irène Jacob : "Donner l’envie, Le Goût des Autres, c’est là toute la beauté et la bonté de ce festival"

Invitée à clôturer le festival littéraire Le Goût des Autres 2018 avec les comédiens Jérôme Kircher, Emmanuel Noblet et l’écrivain-chanteur Raphaël Harroche, Irène Jacob a une affinité particulière avec cette édition. Explications.

  • lehavre.fr : La venue de Paul Auster et de Siri Hustvedt au festival littéraire Le Goût des Autres 2018 ne vous est pas étrangère. Comment cela s’est-il passé ?

I.J. : Je connais Paul Auster depuis des années. Nous nous étions rencontrés à Cannes où il présentait l’un de ses films. Plus tard, il m’a proposé de faire une lecture avec lui. Il lisait ses textes en anglais et moi en français. Puis il m’a demandé si je voulais jouer dans son prochain film qui était à l’époque La Vie intérieure de Martin Frost. Nous avons tourné au Portugal et à New York, ce fut une grande aventure. Nous sommes devenus amis. Alors quand Rozenn Le Bris m’a dit que le Festival Le Goût des Autres avait pour thème New York, je l’ai mise en relation avec Paul et Siri. Edouard Philippe, qui était encore maire du Havre, est allé les rencontrer chez eux. Et vous connaissez la suite…

  • lehavre.fr : S’ils ont accepté de venir, c’est aussi parce que vous leur avez parlé du festival. Pourquoi l’appréciez-vous autant ?

I.J. : J’aime le caractère convivial et festif qu’ont su lui donner les organisateurs. Les Magic Mirrors offrent un cadre chaleureux où le public est très présent, très à l’écoute. On y vient gratuitement pour écouter des lectures, des entretiens, de la musique. Les salles sont combles. J’aime le croisement de ces univers. Ce festival est né sous le signe de la rencontre et c’est vraiment agréable d’en faire partie.

  • lehavre.fr : Les comédiens sont souvent invités au festival pour y faire des lectures musicales, collectives. Quel plaisir y prenez-vous ?

I.J. : Pour un comédien, la lecture emmène à un autre endroit. On y aborde de nouveaux textes, on va à la rencontre d’un auteur, d’une langue qu’on doit transmettre. Quand on se retrouve à plusieurs sur scène comme c’est souvent le cas au Goût des Autres, il y a un vrai travail d’orchestration qui se met naturellement en place. Chacun lit et bouge de façon spontanée. On voyage avec les mots et tout se fait souvent avec beaucoup de grâce

  • lehavre.fr : Vous présentez en clôture du festival "Excursions, Paul Auster". Pouvez-vous nous en dire plus ?

I.J. : Paul Auster m’a confié un jour qu’il aimait écrire en marchant. Nous avons donc décidé de lui dédier une balade, une promenade, non seulement à travers son œuvre mais aussi à travers différents moments de sa vie. Nous avons choisi des textes, des scènes tirées de ses films, des musiques qui rappelle l’ambiance de New York, tout cela avec notre propre sensibilité. C’est une proposition très fraîche où l’osmose entre nous quatre s’est rapidement faite alors que nous n’avions encore jamais travaillé ensemble. Mais comme, tous les quatre, nous aimons tous beaucoup Paul Auster, nous avons voulu offrir au public de passer un petit moment avec lui. Ceux qui le connaissent le reconnaîtront sûrement, ceux qui ne le connaissent pas encore, le découvriront et j’espère, auront envie de mieux le connaître. Donner l’envie, Le Goût des Autres, c’est là toute la beauté et la bonté de ce festival.

Retrouvez Irène Jacob, Jérôme Kircher, Emmanuel Noblet, Raphaël Harroche dans Excursions, Paul Auster, dimanche 21 janvier à 19 h 30 au Magic Mirrors I. Entrée libre dans la limite des places disponibles.