Ils font bouger ma ville
Solidarité

Isabelle et Léa, intervenantes en médiation animale : "Le chien brise les silences et sert de lien avec les personnes en souffrance"

Isabelle et Léa, intervenantes en médiation animale

La zoothérapie, pratique encore peu connue, a ses pionnières. Isabelle et Léa trouvent des chemins nouveaux pour aider les personnes en difficulté psychologique, cognitive ou physique.
Pour les deux complices, tout a commencé il y a une dizaine d’années. Isabelle alors monitrice éducatrice auprès d’adultes handicapés découvre les bienfaits de la relation entre personnes et animal. Elle décide de se former à l’Institut Français de Zoothérapie et convainc Léa, médiatrice culturelle diplômée de l’Esadhar (Ecole supérieure d’art du Havre et de Rouen), de faire de même avant de créer leur structure, Le chien thérapeute.
« Notre intention est de venir en aide à toute personne, en institutions ou non, pour trouver une voie de résolution de ses malaises, mal être ou phobies, en complémentarité avec les équipes encadrantes ou les proches », énoncent les deux professionnelles qui se déplacent toujours avec leurs deux chiennes, Nova et Queeny. Affectueuses, vives et intelligentes, les deux petites chiennes ont elles aussi reçu une éducation spécifique pour répondre au travail de médiation.

Le chien comme miroir

Dès la première séance, les chiennes réagissent à l’état des personnes accompagnées : repli, agressivité, tristesse… Branchées sur l’émotion, elles fournissent de précieuses indications aux médiatrices qui peuvent alors proposer un parcours et des objectifs. Nova et Queeny se prêtent alors avec entrain à leur mission : réconfort, exercices de motricité, jeux… Parce qu’il ne parle pas, le chien libère la parole et fait tomber les barrières de la communication, permettant de débloquer des situations difficiles. « Nous venons d’accompagner la Mission locale du Havre pour une jeune femme en mal être profond qui ne parvenait pas à s’exprimer. Suite à notre suivi, elle a pu effectuer un stage et partir en formation », se réjouissent Isabelle et Léa qui, si elles précisent bien ne pas être psychologues, sont à même d’intervenir auprès de toute personne en difficulté, individuellement ou auprès de groupes, en établissements comme à domicile, et ce grâce à des tarifs adaptés.

Plus d'infos sur : lechientherapeute.com