Alerte : En raison de l'organisation d'une compétition de Hockey sur Glace, la séance publique de la patinoire du samedi 19 octobre 2019 de 14 heures 30 à 17 heures 30 est annulée ainsi que celle du dimanche 20 octobre 2019 de 10 heures 30 à 12 heures 30.

Astuce : Inscription aux colis de noël à partir du mardi 05 novembre 9 h au samedi 23 novembre 2019

Alerte : Réservation à "Découvrez le sport" sur Hariane.fr pour les vacances de la Toussaint à partir du mardi 8 octobre, 9 h

Fermer
Croisière
Culture
Cérémonie
Port
Tourisme

"J'ai vécu mai 68 à bord du France"

René Blanche, lieutenant en 1967-1968 sur le paquebot France
René Blanche, lieutenant en 1967-1968 sur le paquebot France

Diplômé de la Marine Marchande du Havre, j’ai navigué à bord de cargos puis effectué mon service militaire comme enseigne de vaisseau, avant de suivre la formation de capitaine au long cours en 1965. En 1967, la Transat m’a choisi comme lieutenant du France, dont le rôle est d’assurer la continuité du commandement à la passerelle. Il y avait deux lieutenants par quart, soit six lieutenants en tout par journée. Parmi les moments forts de ces deux années à bord figurent les événements de mai 68. Les syndicats de restauration et hôtellerie avaient voté en mer le déclenchement de la grève à l’arrivée au port. Pour des raisons éthiques, les officiers avaient refusé de se mettre en grève et ont donc été mis au ban. Ce sont donc les matelots qui apportaient nos repas. Les passagers ont été débarqués à Southampton en raison des risques de blocage au Havre. À notre arrivée en rade, les grévistes venaient en mer jusqu’au navire soutenir les marins. Après 3 jours de négociations et l’assurance qu’il n’y aurait pas d’embûche, nous sommes rentrés au port. Les grévistes du bord ont tendu une banderole « Le France en grève avec vous ». C’était une période très tendue. Heureusement, le temps était magnifique et la mer calme. Plus tard, j’ai vécu le désarmement du France et son séjour quai de l’oubli avec beaucoup d’émotion comme tant de Havrais. Plus que le France lui-même, le retour du nez symbolise avant tout pour moi l’époque des paquebots au Havre et l’histoire de notre grand port transatlantique. 

Pour aller plus loin