Alerte : En raison de l'organisation d'une compétition, la piscine du Cours de la République sera fermée au public le samedi 4 février après-midi ainsi que le dimanche 5 février matin.

Alerte : En raison d'une compétition, les séances publiques à la Patinoire sont annulées le samedi 3 février après-midi et dimanche 4 février matin.

Fermer
Ils font bouger ma ville
Loisirs

Jauq, des Havrais font renaître le jokari

Cette petite balle au bout d’un élastique a fait le tour du monde. Né au Pays basque à la fin des années 1930 et associé aux vacances, le jokari prend vite son envol grâce à son air de liberté et sa simplicité : les règles de ce sport de raquette sont basiques, le jeu ne réclame que peu d’espace. Après-guerre, le jokari poursuit sa conquête des plages et terrains de jeux, en France et à travers le monde. 

Publié le 06/12/2022

Le renouveau du Jokari

Sa renaissance actuelle est l’oeuvre de jeunes Havrais qui, lors du confinement, se remémorent leurs bons moments à l’air libre. Ils créent JAUQ, première marque 100 % dédiée à la pratique du jokari. Dès 2020, un premier financement participatif permet de livrer des sets de jeu pour Noël. L’année suivante, la vente se poursuit sur leur site internet. Cette année, le réseau commercial devient aussi physique. « La demande est au rendez-vous, en partie par nostalgie mais surtout pour les vertus de cette pratique joyeuse, à deux ou plusieurs partenaires, “improvisable” à tout moment, et qui fait bien bouger », résument les associés, à la manoeuvre pour que le jokari devienne un véritable sport fédéral.

Une production 100 % française

En attendant, les amis associent leurs valeurs à la production des jokaris JAUQ : 100 % française, favorisant des produits durables, recyclés et naturels, avec des pièces détachées pour éviter de racheter inutilement ce que l’on a déjà. Une démarche séduisante. Les socles en béton – petit clin d’oeil au Havre – assurent stabilité et confort de jeu, y compris pour les plus sportifs. « Partout où nous jouons, les gens s’arrêtent avec le sourire, les plus anciens puisant dans leurs souvenirs, les plus jeunes sensibles au plaisir que procure le jokari. Le potentiel en France, et au-delà, est important », assurent les associés de JAUQ. Essayer le jokari, c’est l’adopter !

Pour toute question : info@jauq.fr