Astuce : Inscription aux colis de noël à partir du mardi 05 novembre 9 h au samedi 23 novembre 2019

Fermer
Culture
Le Maire
Mécénat
Urbanisme

La fontaine Niemeyer inaugurée

Une rénovation dans le cadre d'une convention de mécénat
La fontaine Niemeyer inaugurée

Vendredi 13 mai 2016, Edouard Philippe, maire du Havre et député de la Seine-Maritime, Charles de Croisset, président de la Fondation du patrimoine, et Yves-Louis Darricarrere, président de la Fondation Total, ont inauguré la fontaine Niemeyer. Cette main, réalisée d'après un moulage de celle d'Oscar Niemeyer lui-même, a été rénovée dans le cadre d'une convention de mécénat.

"Napoléon disait : 'On a l'histoire de sa géographie'. Pour paraphraser l'Empereur, je dirai qu'on a l'histoire de sa géographie, mais également le patrimoine de son Histoire", c'est avec ces mots qu'Edouard Philippe, maire du Havre et député de la Seine-Maritime, a inauguré la fontaine Niemeyer, rénovée dans le cadre d'une convention de mécénat qui valorise un étroit partenariat entre la Ville du Havre, la Fondation Total et la Fondation du Patrimoine. Après avoir rappelé la force et le caractère novateur, moderne et évolutif de l'architecture Perret, le classement en 2005 du centre-ville reconstruit au Patrimoine mondial de l'Unesco, Edouard Philippe est revenu sur la naissance du Volcan dans les années 70, "appelé le 'pot de yaourt', la 'centrale' pour en dénigrer l'originalité. Pourtant, cet ensemble unique en France inauguré en 1982 et dédié au spectacle vivant est un contre-pied architectural formidable." En effet, le Brésilien Oscar Niemeyer a créé deux bâtiments aux lignes courbes qui se mèlent harmonieusement aux lignes droites de l'architecture Perret.

Une restructuration complète de l'espace Niemeyer

L’objectif principal du récent projet de restructuration a été de renforcer son statut d’équipement culturel majeur au travers de ses fonctions, de sa conception architecturale et de son rôle urbain, avec une recomposition complète des espaces publics. La fontaine adossée à la coque du Grand Volcan est le seul élément d’animation de l’espace minéral de la place basse conçu et voulu par Oscar Niemeyer. La main-fontaine, réalisée d’après un moulage de sa main est assortie d’une citation de l’architecte : "Un jour comme cette eau, la terre, les plages et les montagnes à tous appartiendront". "Dans cet espace, il y avait la main, qui sort du béton pour donner la vie, poursuit Edouard Philippe. Mais à force de se tendre comme une offrande vers le ciel, cette main était un peu fatiguée." Fortement dégradée depuis de nombreuses années par le vieillissement, cette fontaine n’était plus en état de fonctionnement, et il avait été décidé, en accord avec le Brésiien Oscar Niemeyer, de la restaurer entièrement.

Grâce au mécénat de la Fondation Total, la Fondation du Patrimoine a apporté un soutien de 200 000 €, qui a permis une restauration à l’identique de la fontaine et une réfection complète après nettoyage du ravalement des deux coques des Volcans et des garde-corps béton constituant le dessin de la colombe. Rappelons que ces deux fondations ont permis, ces dernières années, de restaurer des sites et oeuvres emblématiques qui font la fierté du Havre : la sculpture Le Signal sur le parvis du MuMa, la façade de la piscine du Cours de la République, l'aménagement des locaux de la French Lines dans les ateliers Louis Richard, et, prochainement, la rénovation de la passerelle François Lechevallier qui enjambe le bassin du Commerce (voir ci-dessous). "Merci de nous permettre de montrer que nous sommes une cité du patrimoine. Que cette cité est ouverte et qu'elle est unique."

La rénovation de la passerelle François Le Chavalier
Œuvre de l’architecte Guillaume Gillet - Grand prix de Rome -, elle enjambe sur 100 mètres le bassin du Commerce (un des plus vieux ouvrages portuaires du XVIIIe siècle). Elément d’architecture industrielle et contemporaine des années 70, primé au concours 1972 des plus beaux ouvrages métalliques, cet ouvrage piétonnier est très prisé des touristes et relie le quartier Saint-François, noyau historique du Havre, à l’ancien palais de la Bourse devenu hôtel/casino. Elle porte le nom de l’ancien président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, et du Port Autonome du Havre, François le Chevalier (1921-1999). L’état actuel des lisses du garde-corps et de la peinture de la sous-face du tablier impose des travaux de restauration pour rendre à l’ouvrage son aspect d’origine. L’éclairage et la mise en lumière de la passerelle seront rénovés pour sécuriser et valoriser le patrimoine restauré. Un soutien au titre du mécénat a été sollicité auprès de la Fondation du Patrimoine et de la Fondation Total à hauteur de 100 000 €.