Commerce

La revitalisation commerciale du cœur du Havre

Le nouveau souffle du commerce havrais

Parmi les thèmes liés aux territoires et à l’économie positive, le LH Forum des 24 et 25 septembre abordera la redynamisation des cœurs de ville. Au Havre, face à cet enjeu, la Ville a adopté dès 2017 un plan de revitalisation du centre-ville qui porte ses fruits.
 

En se basant sur un état des lieux réaliste, la Ville du Havre a lancé en 2017 un plan de revitalisation du centre-ville. Objectifs : lutter contre la vacance commerciale et favoriser les commerces. Parmi les outils juridiques déployés, la protection des linéaires commerciaux, inclus dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) révisé, empêche la transformation d’un commerce en service. Par ailleurs, grâce au dispositif anti-friche, chaque propriétaire s’engage, si un commerce ferme, à rendre un local propre. Autre mesure forte, le droit de préemption qui s’exerce sur un large périmètre, du quai Southampton au funiculaire, en passant par la rue de Paris, les abords du Volcan, les Halles, les rues piétonnes, et l’Hôtel de Ville.

Une dynamique positive

Depuis le déploiement du plan, la vacance commerciale en centre-ville a chuté. Sur le linéaire commercial protégé, le taux de friches est passé de 11 % à 3 %. Soit plus de 60 ouvertures de magasins en 3 ans, et plus de 150 ouvertures sur tout le centre-ville reconstruit. Pour la seule rue de Paris, 3 locaux sur 107 sont disponibles en 2020, contre 26 en 2017. Par ailleurs, certaines rues périphériques au périmètre concerné, comme la rue du Président Wilson ou la rue Louis Philippe, ont gagné en attractivité. Laëtitia de Saint-Nicolas, Adjoint au Maire chargée du commerce, résume : « On a vu le commerce de centre-ville évoluer progressivement vers une plus forte proportion de restaurants et de bars, ainsi que vers des enseignes de qualité se distinguant des boutiques des centres commerciaux. ». De plus en plus de porteurs de projets venus de Caen, Rouen, ou bien Paris, sont séduits par ces développements, mais aussi par l’ensemble des atouts de la cité océane. « Le Havre attire les investisseurs pour son cadre de vie, son architecture, sa dynamique culturelle. C’est un atout indéniable pour le renouvellement de l’offre commerciale. » souligne Laëtitia de Saint-Nicolas, avant d’ajouter : « Il faut maintenant s’occuper des franges de l’hyper-centre ainsi que des cœurs de quartier. »

Pour aller plus loin