Alerte : En raison de l'organisation d'une compétition, la piscine du Cours de la République sera fermée au public le samedi 10 décembre de 15 heures à 17 heures 30.

Alerte : En raison d'une compétition, les séances publiques à la Patinoire sont annulées les 10 et 11 décembre 2022

Fermer
Service public

La Ville du Havre présente un plan d’économie d’énergie pour l’hiver 2022-2023

Face à la crise énergétique qui touche l’Europe, la Ville du Havre annonce la mise en place d’un plan d’économie d’énergie sans dégrader la qualité du service rendu aux habitants.

Publié le 10/10/2022

« Pour répondre à la hausse attendue des prix de l’énergie, ce plan déploie trois grands axes d’économie d’énergie. Les efforts déjà réalisés depuis dix ans nous permettent de le mettre en oeuvre sans réduire le service rendu aux Havrais. Ce plan s’inscrit ainsi dans la continuité de notre ambition, qui est forte, pour améliorer la performance énergétique de notre Ville » Édouard PHILIPPE, maire du Havre

La consommation énergétique a diminué de 30 % en 10 ans

Depuis 2010, grâce à des investissements massifs pour améliorer la performance énergétique des bâtiments communaux, la Ville du Havre est parvenue à diminuer sa consommation énergétique de 30 % et ses émissions de CO2 de 39 %. En 2021, la Ville a consommé 61 GWh d’énergie (51 % de gaz, 30 % d’électricité et 17 % issue de réseaux de chaleur urbains) contre 86,5 GWh en 2010.

Cette réduction de près d’un tiers de la consommation annuelle est le fruit d’investissements nombreux réalisés sur le patrimoine municipal pour isoler les bâtiments, optimiser et renouveler les installations de chauffage avec un accent mis sur l’usage d’énergies renouvelables.

Ainsi, des chaufferies bois ont été installées au garage municipal, au centre aéré de Montgeon, au stade Gagarine, aux Jardins suspendus ou encore à l’école Jean-Jaurès. L’école George-Sand et le Fort de Tourneville ont été dotés d’une pompe à chaleur au gaz, l’atelier municipal des Moteaux et la piscine du Cours de la République ont été équipés de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques. Surtout, l’extension du réseau de chaleur du Mont-Gaillard de 8 à 15 km et la construction d’une nouvelle chaudière biomasse de 12 MW a permis d’alimenter plus d’abonnés avec 60 % d’énergie renouvelable.

Les écoles élémentaires Colette, Dauphine, Jules-Guesde et Louis-Blanc, le stade Delaune, le Muséum d’histoire naturelle ou encore le 99 rue Jules-Lecesne ont également bénéficié de programme de rénovation thermique avec chaque fois des économies de consommation comprises entre 25 et 50 %.

Plus de 40 millions d’euros d’investissement sur ce mandat

Sur ce mandat 2020-2026, les efforts seront intensifiés avec 22 millions d’euros d’investissement déjà programmés pour la rénovation de l’école Paul-Bert, du gymnase Saussaye, de l’Hôtel de ville et le remplacement du gymnase Edouard-Vaillant par un équipement moderne à haute performance énergétique. L’équipement en LED de l’intégralité des équipements sportifs sera également poursuivi.

L’extension du réseau de chaleur Le Havre Sud, dont les travaux sont en cours, permettra d’atteindre 45 000 équivalent-logements raccordés à une chaleur faiblement carbonée d’ici 2024 sur l’ensemble de la ville.

En outre, dans le cadre du Marché public global de performance (MPGP) piloté par la Ville du Havre, 19 millions d’euros d’investissement supplémentaires sont programmés sur ce mandat pour améliorer les performances énergétiques d’une centaine de bâtiments municipaux (écoles, crèches, maisons municipales, piscines…).

L’achat d’énergie par la collectivité pourrait tripler cet hiver

Ces efforts massifs, qui nécessitent de lourds investissements sur la durée, ne permettront pas de compenser la grave crise énergétique que traverse actuellement l’Europe. La Ville du Havre, dans le cadre d’un groupement de commande associant 28 membres et piloté par Le Havre Seine Métropole, doit renouveler ses contrats d’énergie en novembre. Selon les premières estimations, le prix d’achat de l’énergie pourrait doubler voire tripler avec ces nouveaux contrats. En 2021, le budget énergie de la Ville était de 10 millions d’euros.

Un plan d'économie d'énergie en 3 axes, sans impact sur le service public

Afin de faire face, la Ville du Havre met en place un plan d'édonomie d'énergie en 3 axes pour limiter les conséquences financières de cette hausse attendue et inévitable.

Axe 1 : les écogestes

Un plan de communication interne et externe de la collectivité sera mis en place pour impliquer les agents et les usagers dans la maitrise des consommations. A partir de 17 heures dans les principaux bâtiments administratifs, des locaux seront convertis en espace de coworking qui resteront chauffés en soirée pour accueillir les agents. L’objectif est d’économiser 225 MWh sur l’année.

Par ailleurs, la Ville du Havre invite l’ensemble de ses partenaires (clubs, associations…) occupant des équipements publics à s’engager dans la mise en place de leur propre plan d'économie d'énergie, avec des actions concrètes à décliner auprès de leurs usagers pour amplifier les économies d’énergie réalisées.

Axe 2 : Optimiser le fonctionnement des équipements publics

D’ores et déjà, l’achèvement des travaux de performance énergétique sur les écoles Herriot et Stendhal ainsi que sur la patinoire permettent une économie de 1 100 MWh pour cet hiver.

Dans le cadre de la maitrise de l’épidémie COVID 19, des mesures spécifiques de traitement de l’air avaient été mises en place. Le retour à un fonctionnement normal des installations de ventilation permet de réduire la consommation de 1 650 MWh (sous réserve de l’évolution de l’épidémie).

Régulation et programmation du chauffage (- 930 MWh/an)

Le renforcement du pilotage des installations de chauffage (afin d’atteindre mais ne pas dépasser la température cible), associé à une sensibilisation active aux écogestes dans l’ensemble des bâtiments municipaux permettront de réduire les consommations de 430 MWh.

Dans les écoles (30% de la consommation d’énergie de la Ville), les locaux seront maintenus à une température de 19° C (comme les années précédentes) mais ne seront plus chauffés à partir de 18 heures sauf exception. La réduction attendue est de 350 MWh.

Dans les gymnases, la température de consigne sera réduite de 14 à 12°C et les chauffe-eaux très faiblement utilisés seront coupés. Cette mesure permet de réduire les consommations de 150 MWh.

Adaptation du fonctionnement des serres des Jardins suspendus (- 1 000 MWh)

Les Jardins suspendus sont le second poste de consommation énergétique de la Ville. La température des serres de collections sera réduite la nuit et il s’agira de conforter le fonctionnement de la chaudière bois qui permet de couvrir 60% des besoins de chaleur. En complément, une optimisation de l’organisation des serres de production permettra de ne pas chauffer les serres tunnel pendant l’hiver. L’ensemble de ces mesures permettra de réduire la consommation de gaz de 1 000 MWh.

Axe 3 : Adapter l’offre et la qualité des services offerts au public

Arrêt des fontaines et illuminations de bâtiments, illuminations de Noël (- 470 MWh / an)

Le fonctionnement des fontaines (en particulier Impact et les jardins de l’Hôtel de ville) sera arrêté ou réduit. Les fontaines de l’Hôtel de ville doivent faire l’objet en 2023 de travaux de modernisation pour mieux gérer les plages horaires de fonctionnement. La réduction attendue est de 200 MWh.

L’éclairage des bâtiments, monuments et oeuvres sur l’espace public sera suspendu, à l’exception des églises à la Toussaint et pendant la période de Noël. La réduction attendue est de 270 MWh. Les décorations lumineuses pour les fêtes de fin d’année ne seront activées que le week-end.

Fermeture d’équipements ou réduction d’horaires (- 2 820 MWh/an)

Des travaux en cours à la piscine de Caucriauville entraînent de fait une économie de 2 100 MWh. Compte-tenu de l’enjeu d’apprentissage de la natation, le fonctionnement des trois autres piscines municipales est maintenu en réduisant la température de l’eau de 2° (26° dans les grands bassins, 27° dans les petits bassins). L’économie est de 720 MWh.

La Ville du Havre optimisera les périodes de fonctionnement nocturne des stades et gymnases afin de limiter le nombre d’équipements éclairés au-delà de 20 heures, avec un objectif de 10% de réduction de la consommation (les 10 stades municipaux éclairés consomment 200 MWh / an d’électricité).

Près de 8 000 MWh d’économies, soit 13 % de la consommation annuelle

L’ensemble de ces mesures doivent permettre d’obtenir une économie de 7 970 MWh d’énergie. Cela représente 13 % de la consommation énergétique de référence pour la Ville, au-delà des préconisations de 10 % fixées par le Gouvernement et en maintenant l’offre de service public rendu aux habitants.