Alerte : Tempête - Fermeture du complexe sportif Marcel Royer jusqu'à nouvel ordre au public et aux usagers pour raisons de sécurité

Fermer
Culture

L'art à pied d'oeuvre(s) : des performances culturelles en août

Des spectacles au programme de LH Eté 2020
Animations LH été 2020 : les inscriptions sont ouvertes !

Dans le cadre de LH été 2020, des performances artistiques se déploient en plein air au pied de trois oeuvres monumentales emblématiques du Havre : la Catène, UP#3 et la Parabole. Pour se laisser surprendre, rendez-vous tous les samedis après-midis en août. Musique, théâtre, danse...les arts vivants animent les gigantesques créations plastiques créées lors du festival Un Eté Au Havre. Ces performances sont mises en place dans le cadre d’un Appel à Manifestation d’Intérêt lancé par la Ville du Havre en direction des artistes et compagnies locales.  Entrée libre!
 
Samedi 8 août

15 h à la Parabole, Pré Fleuri Caucriauville : "Ondes In", dessin, musique et danse par Malte/JB Lemarchand/Black Sand : Avec la ville et les industries pour toile de fond, deux artistes dessinent sous les yeux des spectateurs. Leur performance est accompagnée par la musique de Black Sand et par les déambulations d’un danseur dont les mouvements suivront les courbes de la parabole.

15 h et 17 h à la Catène, esplanade Nelson Mandela : "Les Zafros", théâtre de rue par la compagnie SDF : Trois clowns font leur cirque. Avec rien ils font tout et s’amusent comme des petits fous. En interaction avec le public ils présentent leurs grands numéros : Monsieur Muscle, Graziella la funambule, Gigi la Magie, jongleur, dompteur... Toutes les occasions sont bonnes pour faire leur show. En piste !

8 août à 15h, esplanade piétonne, Quai Southampton : "Oeuvre éphémère", street art par Binokl : Sur les paravents d’un banc public, l’artiste peintre Binokl joue avec la typographie d’Un Eté Au Havre. Sur ce quadriptyque, les formes se déploient toute en transparence et en couleurs. 

Samedi 15 août

15 h à la Parabole, Pré Fleuri Caucriauville : "La Jupe", théâtre gestuel par PopUp & La maison kifailangle : Vêtue d’une grande jupe en papier, l’artiste prend possession de la parabole. Elle bouge, elle danse, elle mine … Les plis de sa jupe se mélange avec les courbes de la parabole. Au fil de la performance, l’artiste dévoile un monde caché dans les plis de sa merveilleuse jupe.

15 h à UP#3, plage du Havre : "Dans ma chambre à air", danse et musique par M. Nouvel, E. Mathias, M. Liberge : Serait-ce une toile d’araignée ? Le regard s’approche et découvre un enchevêtrement de chambres à air, parmi elles, deux danseuses s’animent au gré d’une musique envoutante. Au fil des mouvements, les danseuses parviennent à s’extraire de la toile et terminent leur transe dans la mer telles des algues.

Samedi 22 août

15 h et 17 h à la Catène, esplanade Nelson Mandela : concert de Volt, Drum’n’sax : Ce power trio composé d’un saxophone ténor, d’un saxophone baryton et d’une batterie, dans un style mêlant jazz / funk / fanfare / électro offre un répertoire de compositions originales et survitaminées. Attention haute tension !

15 h à la Parabole, Pré Fleuri Caucriauville : "Reconstruction 222 : le slow", performance collective dansée, théâtrale et participative par Clémence Weill  de la compagnie Fabula Raza et des artistes invités : Comment ré-inventer le slow ? Avec humour et chorégraphies, les artistes présenteront les caractéristiques du slow. Puis, avec la participation du public, les artistes essaieront d’imaginer de nouvelles formes de danse qui pourront être testées ensemble et à distance sur la piste.

15 h à UP#3, plage du Havre : "Horizons", danse et dessin par P. Balvay et M. Dorléans : La verticalité du béton pour point de départ. Le paysage maritime se dévoile à travers d’immenses fenêtres ouvertes sur la mer. Puis, le sol et les galets, l’horizontalité pour accueillir la danse et le dessin. Les mouvements de la danseuse et du peintre s’étirent, se soulèvent, s’éprouvent jusqu’au point de fuite.

Samedi 29 août

15 h à la Catène, esplanade Nelson Mandela et 17 h à UP#3, plage du Havre  : "Fractale", danse par le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie : En mathématique, les fractales sont des objets ou images géométriques complexes, infiniment morcelés. Ici, trois corps en cercle se faisant face tissent entre eux des points de contacts, des arrêts sur image, des mouvements continus, des rotations de corps, autant de ramifications incessantes des possibles déclinaisons du mouvement dansé. Sculpture en mouvement d’une apparente simplicité au commencement, l’enchevêtrement des actions, leurs temporalités et les qualités de toucher travaillent à la complexité engendrée. Toute comme pour la musique, où l’on choisit d’écouter les notes ou les espaces entre les notes, Fractale nous invite à voyager sans cesse entre les formes produites et les espaces vides en devenir. Pour cette relecture du trio appartenant initialement au dyptique Décompositions, Emmanuelle Vo-Dinh choisit d’introduire la musique d’Henri Purcell en résonance au silence unique présent dans la version originelle.