Ils font bouger ma ville
Tech/Web

Le collectif La Houle : « Proposer de la micro house, moins représentée sur la scène locale »

Le collectif La Houle (de gauche à droite) : Morgane Le Goueff, Isa Ninja, Chloé Kerfuric et Sarah Barbey. Sans oublier les DJs Nectaar (Mickael Scala) et La Berthe (Bertille Topin), absents de la photo

Depuis le début de l’été, le collectif La Houle réunit des passionnés de musique électronique voulant animer les soirées havraises avec des DJ set festifs et inclusifs.

 Chloé, Morgane, Sarah, Mika, Isabelle et Bertille… Cinq jeunes femmes et un homme se sont réunis en un collectif, La Houle, pour partager leur passion commune de la musique électronique et lui donner sa place sur la scène musicale havraise. Après une première rencontre avec le public, en juillet dernier, pour l’inauguration d’Un été au Havre, au Muséum, ils partagent régulièrement leur univers lors de DJ set dans des bars et restaurants havrais.

Vivre la musique ensemble

Le collectif réunit trois DJ - Nectaar, Isa Ninja et La Berthe - et trois jeunes femmes en charge de l’organisation et de la promotion de leurs événements. Tous ont un objectif commun : dynamiser Le Havre. « Nous sommes tous du monde de la fête et nous voulons proposer de la micro house, moins représentée sur la scène locale », commente Sarah Barbey. « C’est une musique plus minimale, plus subtile, que la house ou l’expérimentale. Une musique qui peut rassembler des personnes de tous les milieux. » Le collectif s’inspire de l’esprit festif de villes comme Berlin, en souhaitant organiser, comme le précise Morgane, « des soirées sécurisées et inclusives, où tout le monde peut venir, sans discrimination, sans effet de groupe ».
« Tout le monde a besoin de danser, de se retrouver pour s’amuser, tout en respectant les mesures barrière dues au contexte sanitaire », constate Chloé. « Il faut aussi que nous soyons présents pour répondre aux attentes du public jeune et étudiant demandeur de ce type de rendez-vous. »
Dans un univers musical principalement représenté par des hommes, les membres de La Houle sont heureux de « diffuser l’énergie féminine » dans la Cité océane, au son de leurs platines.

Suivez La Houle sur les réseaux sociaux : Facebook @lahoulelh et Instagram @lahoulelh