Alerte : En raison d'une soirée étudiante, la patinoire municipale sera fermée au public le samedi 27 avril 2019 de 21 h à 23 h

Fermer
Commerce

Le droit de préemption commercial instauré en centre-ville

Le droit de préemption va développer le commerce havrais et son attractivité
Le droit de préemption commercial instauré en centre-ville

Lancée dans un plan de revitalisation commerciale de centre-ville depuis 2017, la Ville du Havre a voté en conseil municipal la mise en place d’un droit de préemption sur ce périmètre. Une décision attendue permettant de protéger et développer les activités commerciales et artisanales.

Du quai Southampton à la rue René Coty en passant par la rue de Paris, les abords du Volcan, les Halles, les rues piétonnes, la rue Paul Doumer et une partie de la place de l’Hôtel de Ville, la Ville du Havre peut désormais exercer son droit de préemption sur les fonds de commerce et artisanaux, les baux, ainsi que les terrains portants ou destinés à accueillir des commerces d’une surface comprise entre 300 et 1 000m². La municipalité fait le choix de privilégier le développement commercial à celui des activités de services pour dynamiser son centre-ville.

Si la Ville décide d’exercer son droit de préemption, elle devra, dans un délai de deux ans, effectuer la rétrocession du commerce au profit d’un commerçant ou d’un artisan dont l’activité s’inscrira en cohérence avec le dispositif de protection des linéaires commerciaux défini dans le cadre du Plan local d’urbanisme (PLU) instauré en 2017. Autre option possible, mettre le fonds en location-gérance afin de maintenir l’activité pendant une durée de trois ans.
Dans la continuité de cette nouvelle décision, un observatoire du commerce local verra le jour offrant la possibilité de connaître en temps réel l’état du marché immobilier commercial sur le périmètre défini.

Des résultats déjà positifs

Afin de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation, la Ville du Havre et ses partenaires – la Chambre de Commerce et d’Industrie Seine Estuaire et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat – ont mis en place depuis 2017 un plan de revitalisation du commerce de centre-ville et des centres de quartier.

Dispositif anti-friche pour améliorer la qualité des vitrines des commerces vacants, protection des linéaires commerciaux pour empêcher la mutation de commerces en activités de service, sont des actions qui portent leurs fruits. « Le taux de vacance sur le linéaire commercial protégé est passé de 9,6 % à 3,2 % en un an et demi, à l’image du renouveau de la rue de Paris. En plus de renforcer le commerce existant, cela a permis de rassurer les porteurs de projets. De bon augure pour l’avenir du Havre, le dynamisme et l’attractivité commerciale de son centre-ville » précise Luc Lemonnier, maire du Havre.

En marge de ce plan, la municipalité a également investi 5 millions d’euros au profit de 328 commerces locaux entre 2006 et 2018 dans le cadre du FISAC – Fond d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce.

Enfin, les commerçants du quai Southampton bénéficieront prochainement d’un soutien financier pour investir dans la rénovation de leurs terrasses, façades et vitrines ; la Ville du Havre étant lauréate de l’appel à projets « Villes reconstruites » lancé par la Région Normandie.