Croisière
Culture
Mécénat
Port
Tourisme

Le France de retour à son port d’attache

Une pièce du France dans le patrimoine Havrais
La proue du mythique paquebot France revient définitivement au Havre le 26 septembre

La pointe de l’étrave du mythique paquebot France revient au Havre le 26 septembre rendant hommage à la mémoire transatlantique du port et plus généralement à l’histoire maritime de tout un pays et de toute une ville.

De retour au Havre, la pointe de l’étrave du France prend sa place face à l’entrée du port, avenue Lucien Corbeau, entre le siège du Grand Port Maritime et la gare de ferries. « Le France est profondément ancré dans la mémoire collective des Français et plus encore dans celle des Havrais. Retrouver dans notre ville un vestige de ce paquebot mythique, un morceau de notre patrimoine, c’est hautement symbolique : Le Havre renoue ainsi avec un passé à la fois glorieux et douloureux mais regarde l’avenir avec confiance car il a l’ambition d’accueillir de nouveau les plus beaux paquebots du monde » souligne Luc Lemonnier, maire du Havre et président de la CODAH – Communauté de l’agglomération havraise.

En mai 2017, une partie de l’histoire du France fait l’objet d’une mise aux enchères. La Ville du Havre, qui souhaite ardemment intégrer la pointe de l’étrave à son patrimoine, acquiert la pièce avec le concours de l’État. Cette opération s’inscrit également en cohérence avec la création de l’établissement public à caractère culturel (EPCC) French Lines & Compagnies, soutenu par la Région Normandie, chargé de la conservation du patrimoine des compagnies maritimes françaises.

La mobilisation de tous

Pour retrouver son port d’attache, la Ville du Havre a procédé au rapatriement de la pointe de l’étrave en partenariat avec MSC Croisières. « Je me réjouis de partager ce moment privilégié avec la Ville du Havre, avec qui nous avons déjà célébré l'année dernière lors de son 500e anniversaire, une étape clé de notre développement : le baptême du MSC Meraviglia » rappelle Patrick J. Bourbaix, directeur général France, Belgique et Luxembourg de MSC Croisières.

D’un poids de 4,1 tonnes, haute de 2,35 m, la pointe de l’étrave en acier soudé a nécessité un travail de réfection pour retrouver son apparence d’origine. SAPI, une entreprise locale basée à Saint-Vigor-d’Ymonville, mécène de l’opération, s’est chargée du sablage et de la mise en peinture, aux couleurs d’origine du paquebot France. « Nous entretenons un partenariat durable avec la Ville du Havre et sommes déjà intervenus sur plusieurs sites patrimoniaux. Mais traiter la pointe de l’étrave du France, au-delà de devenir une référence pour notre société, revêt une importance historique et sentimentale, comme pour beaucoup de Havrais, Normands et Français. Une chance unique pour une pièce qui l’est tout autant » se réjouit Cyril Jacquier, directeur SAPI.

Objectif 1 million de croisiéristes en 2025
Propulsé au top des destinations croisières du nord de l’Europe par la marque Le Havre, Porte Océane de Paris, Le Havre accueille les plus grands et les plus prestigieux navires de croisière depuis le Queen Mary 2 jusqu’au MSC Meraviglia. La ville figure désormais dans les itinéraires réguliers et variés de nombreuses compagnies, que ce soit en transit ou en tête de ligne vers les Îles Britanniques, les capitales européennes, la Méditerranée et même en Transatlantique.
Près de 420 000 passagers seront accueillis en 2018 au cours de 140 escales programmées ; l’objectif étant de poursuivre le développement de l’attractivité de la destination Le Havre en recevant 1 million de passagers à l’horizon 2025.
Pour soutenir le défi d’une telle croissance, l’adaptation des infrastructures avec la transformation progressive de la Pointe de Floride est nécessaire pour accueillir simultanément trois grands navires, dont deux en tête de ligne. Le projet sera finalisé d’ici à 2020.

Pour aller plus loin