Education
Nautisme

Les enfants à la rencontre des skippers de la Transat Jacques Vabre

14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie - Le Havre
Rencontre enfants / skippers au Gaumont jeudi 24 octobre, dans le cadre de la Transat Jacques Vabre Normandie - Le Havre 2019

"La voile fait rêver beaucoup de monde et en particulier les plus jeunes. C’est une belle occasion de partage d’expériences et de faire découvrir ces bateaux d’exception aux plus curieux". Ce sont les premiers mots de Nicolas Lunven (Imoca PNB) en amont de la rencontre enfants et skippers organisée par la Ville du Havre ce jeudi 24 octobre. Un plaisir partagé par une centaine de jeunes, âgés de 9 à 12 ans et venus de différents centres de loisirs havrais pour rencontrer ces sportifs motivés.

Durant plus d’une heure, les questions ont fusé.  D’ordre technique : "Vos bateaux sont-ils tous volants ?",  "Qu’est-ce que le pot au noir ?", "Comment réduire au maximum le poids des bateaux ?". Pragmatique : "Comment vous lavez-vous ?", "Combien de temps dormez-vous par jour ", "Que mangez-vous ?"...  Chacune de ces interrogations ont trouvé réponse face à des skippers enjoués et ravis de transmettre leur passion de la voile et de la course au large.

Rires et confidences étaient au rendez-vous. "Je me suis lancé le défi de la Transat Jacques Vabre suite au combat que j’ai moi-même mené il y a un an lorsque l’on m’a diagnostiqué un cancer", explique Paul Gallet évoquant son projet  de sensibilisation à la maladie Les Incoulables, qu’il mène aux côtés de son co-équipier Pierre-Antoine Tesson.

"Je trouve cette initiative géniale, s'enthousiame Samantha Davis, skipper sur l’Imoca Initiatives Cœur. Nous travaillons nous-même avec beaucoup d’écoles dans le cadre de notre engagement. Susciter l’intérêt pour ce sport est notre objectif mais il permet également d’aborder de nombreux sujets transversaux tels que la météorologie, la mécanique, les fonds marins…  Transmettre notre passion est un plaisir. Apprendre aux plus jeunes, un réel engagement."

En sortant du Gaumont, Joséphine, 10 ans, partage ce même enthousiasme : "J’ai appris beaucoup de choses intéressantes, des nouveaux mots techniques, liés à la mer et aux bateaux. Puis, ajoutant avec un brin de malice, "découvrir un bateau, oui. Mais partir en mer, moins... Je n’ai pas envie de vivre dans le froid en dormant 2 h par jour !"

Dimanche, ce sera à la plage qu’elle vivra le départ de la Transat Jacques Vabre Normandie - Le Havre, encore plus motivée à l'idée de suivre de près cette Route du café à la suite de ces échanges privilégiés.