Circulation
Transports

Les engins de déplacement personnel motorisés inscrits dans le Code de la route

les EDPM entrent dans le Code de la route

Depuis le 25 octobre dernier, le Code de la route a pris des dispositions pour réglementer l’usage des nouveaux véhicules à moteur (trottinettes électriques, monoroues, etc.) qui se multiplient dans les rues, et protéger ainsi la libre circulation de chacun.

On a vu apparaître en ville de nouveaux moyens de locomotion motorisés, alternatives sympathiques à la voiture et à la pollution (trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards…). Ces engins n’entrant dans aucune catégorie du Code de la route, il a fallu légiférer pour assurer la sécurité de tous. C’est chose faite depuis le 25 octobre, date d’entrée en vigueur de mesures visant à faire cohabiter EDPM (engins de déplacements personnels motorisés), piétons, et voitures.

Conditions de circulation


Où les EDPM ont-ils le droit de circuler ? En toute logique, sur les voies cyclables quand il y en a, et en leur absence, sur les routes limitées à 50km/h maximum (hors agglomération, seules les voies vertes et cyclables sont autorisées).Les trottoirs leurs sont interdits sauf s’ils sont tenus à la main. Leur vitesse par ailleurs doit être bridée à 25 km/h. Le port du casque n’est pas obligatoire mais fortement recommandé. De jour comme de nuit, lorsque la visibilité est mauvaise, les usagers d’EDPM doivent porter un vêtement ou un équipement rétro-réfléchissant (brassard ou gilet). De plus, à partir du 1er juillet 2020, les EDPM devront obligatoirement être équipés d’un système de freinage, de feux de position avant et arrière, ainsi que de feux stop et d’avertisseur sonore.
Ces règles induisent évidemment des amendes si elles ne sont pas respectées (135 € en cas de dépassement de vitesse ou de circulation sur un trottoir par exemple). À noter que la conduite en état d’ivresse peut être sanctionnée, tout comme le transport de passager, formellement interdit. Aucun EDPM n’est autorisé aux moins de 12 ans. L’assurance est obligatoire, comme pour tout engin à moteur, et l’usage d’écouteurs ou de son téléphone en conduisant est bien sûr interdit également. Soyons respectueux de tous !