Culture

Les Havrais dans la Grande Guerre 1914-1918

Les Archives municipales présentent leur nouvelle exposition
Expo. 'Les Havrais dans la Grande Guerre 1914-1918' aux Archives municipales

Jusqu'au 18 décembre 2015 aux Archives municipales, l’exposition Les Havrais dans la Grande Guerre (1914-1918) révèle le rôle majeur du Havre et de ses habitants durant la Première Guerre mondiale et le quotidien d'une ville métamorphosée.

Dans leur nouvelle salle d'exposition et de médiation dédiée à l'historien havrais Philippe Barrey, les Archives municipales inaugurent une grande exposition consacrée à l'histoire du Havre et de ses habitants dans la Grande Guerre. Si l'on associe aisément Le Havre à la Seconde Guerre mondiale, on oublie souvent le rôle déterminant joué par le port et la ville lors du conflit de 1914-1918. Au-delà de l'accueil du Gouvernement belge en exil à Sainte-Adresse, la Cité océane est devenue, en quatre ans, un avant-poste stratégique pour l'approvisionnement et le stationnement des troupes alliées. « Il n'est pas exagéré d'affirmer que notre ville-port a joué un rôle clé durant et après la guerre, à l'instar de ce qui se passa après 1945 », assure Pierre Beaumont, responsable des Archives. À la fois lieu de cantonnement militaire, foyer d'accueil des réfugiés du Nord ou de Belgique et outil industriel au service de l'effort de guerre, Le Havre subit en quatre ans une véritable métamorphose.

Une ville cosmopolite

Une incroyable migration emplit les rues de la cité qui assiste à la mutation de l'économie, notamment avec l'entrée des femmes ou des travailleurs des Colonies dans les usines : Marocains, Vietnamiens mais aussi Chinois et citoyens du vaste Empire britannique (Canadiens, Néo-Zélandais, Africains, Indiens...). Soudain, les accents du monde entier se mêlent à celui des Havrais. C'est aussi ce quotidien que relatent les fonds exposés, accompagnés d'un livret pédagogique pour tous. De nombreux dons ou prêts inédits sont ainsi visibles : objets, armes, photos, affiches, etc. « Nos fonds sont plus riches que ceux de la dernière guerre, détruits par les bombardements », confirme le conservateur, fier de cette première exposition matérielle organisée dans ses locaux du Fort de Tourneville.

Transmettre un pan de l’Histoire du Havre

Lors de la Grande Guerre, 28 000 Havrais sont partis entre 1914 et 1918 combattre sur le front ; 6 000 d’entre eux n’en sont jamais revenus. Leurs noms sont aujourd’hui gravés sur le monument aux morts, place du Général de Gaulle. « Les Havrais dans la Grande Guerre, c’est l’histoire d’une ville qui non seulement a tenu mais qui, par sa situation géographique, a joué un rôle fondamental dans la guerre » déclarait Edouard Philippe, maire du Havre, lors de l’inauguration, vendredi 13 novembre. « Notre ville était un port, ouvert sur le monde ; c’était cette fois le monde entier qui débarquait au Havre pour travailler à la victoire, pour combattre, et souvent mourir, sur le sol de France. (…) Il est peu de villes françaises où la guerre aura été si présente, et peu d’endroits où elle aura autant marqué les esprits ».

Profitant de cet instant solennel, Edouard Philippe a souligné le rôle, porté par les Archives municipales, de « mémoire de notre ville et de nos concitoyens, nourrissant l’identité havraise. Elles nous disent que nous pouvons être fiers de notre passé et confiants en notre avenir. (…) Mais cette exposition doit aussi avoir une vocation pédagogique, pour que soient transmises aux plus jeunes d’entre nous la mémoire du passé et l’histoire de notre ville ».