Culture

Lire au Havre ouvre un nouveau chapitre

Lancement de la 2e phase de la politique publique Lire au Havre
Dominique Rouet, directeur Lecture et accès à la connaissance, Sandrine Dunoyer, adjoint au maire chargée de la Culture, et Luc Lemonnier, maire du Havre et président de la CODAH, lors de la conférence de presse de présentation de Lire au Havre 2

Depuis 2012, Lire au Havre a développé l’accès à la lecture pour tous les Havrais. Avec Lire au Havre 2, de nouveaux dispositifs viennent enrichir cette politique publique.

"En 2012, l'objectif était de donner à tous les Havrais, le goût du livre, explique Luc LEMONNIER, maire du Havre et président de la CODAH. Avec l'idée d'approcher le livre du lecteur, par divers dispositifs et de multiples lieux. Si le lecteur ne peut venir au livre, que le livre viennent à lui. [...] Ce nouveau chapitre de Lire au Havre est le résultat de l'observation de la première phase, amenant à s'interroger sur les nouveaux moyens, les nouveaux lieux à imaginer pour qu'il y ait encore davantage de personnes qui découvrent le plaisir de la lecture et de la littérature. Elle repose sur trois ambitions qui ont vocation à prolonger et renforcer cette politique publique : l'envie de partager à travers le développement de la lecture à voix haute ; la volonté d'écrire afin de rendre accessible la création littéraire aussi bien pour se raconter qu'exprimer ses idées ; le "lire ensemble" et faire de la lecture un vecteur de lien social extrêmement fort."

Lire au Havre, un dispositif global et ambitieux

Moins de six ans après son lancement, Lire au Havre a incontestablement contribué à gonfler les rangs des lecteurs dont de nombreux Havrais qui n’avaient pas le réflexe d’ouvrir un livre, que ce soit par manque de proximité avec une bibliothèque, d’habitude ou de moyens. L'une des caractéristiques de cette politique publique aux multiples formes est de permettre à chaque acteur du territoire de se saisir d’une politique vraiment globale : libraires, associations, université, CCAS… En témoigne, Domicilivres. Lancé en janvier 2013, ce dispositif profite, chaque année, à quelques 140 personnes en perte d’autonomie. Il bénéficie d’un fonds de 500 volumes, complété par les prêts des bibliothèques, et connaîtra en fin d’année des investissements dans de nouveaux équipements (liseuses, tablettes, livres audio). La promenade littéraire mise en place par la Ville et l’Université, et unique en son genre en France, est un autre exemple du développement d'idées pour avoir une approche différente de la lecture.

Une nouvelle phase de développement

La dynamique va s’intensifier. Suite au succès de l’ouverture de la bibliothèque Oscar Niemeyer, qui a accueilli plus de 656 000 visiteurs l’an dernier, la Ville poursuit la création ou la rénovation des équipements : en 2020, la  bibliothèque de Graville réouvrira après une réhabilitation complète. Le 21 avril, un huitième Point lecture est officiellement inauguré à la Fabrique Pierre Hamet, au Bois de Bléville. Le réseau se densifie pour offrir des possibilités de lecture au plus proche des habitants, en leur apportant aussi des équipements numériques et un accompagnement vers leur usage. Plus complet, le nouveau portail lireauhavre.fr sera lui aussi conçu comme un espace d’information pour découvrir l’actualité culturelle, accéder à distance à des documents en ligne (presse, bases de données, documents numérisés…), prolonger ses emprunts de livres ou de DVD ou encore partager ses expériences. De même, les 100 000 « Livres nomades » disponibles à travers la ville se dotent d’une vingtaine de nouveaux présentoirs qui portent leur nombre à 70 dans les commerces de proximité comme dans les enceintes sportives ou de loisirs. Très appréciée, cette initiative a d’ailleurs fait de nombreux émules un peu partout en France. "Le plus remarquable, complète Dominique ROUET, directeur de la Lecture et accès à la connaissance pour la Ville du Havre, est qu'aujourd'hui, un tiers des ouvrages diffusés dans ce réseau est donné par les Havrais eux-mêmes. On ne s'attendait pas à ce que la population soit ainsi partie prenante de ce dispositif et à ce que la circulation du livre dans la ville et dans la vie des gens connaisse un tel succès."

Créer et partager

Au-delà de la lecture, la création et le partage font figure de priorités. Ainsi, les ateliers déployés par le Labo des histoires accompagnent les plus jeunes pour leur donner le goût de lire. Des ateliers seront organisés autour de l’écriture de scenarios de jeux vidéo. Le festival Le Goût des Autres, autre grande réussite de Lire au Havre continuera à mettre en lumière de manière totalement originale la richesse de la création littéraire, nationale et internationale, en inventant des échanges entre lecture, musique, théâtre ou arts graphiques.

En créant l’événement, comme en s’invitant au plus près des lecteurs potentiels, quel que soit leur âge et leur lien avec le livre, Lire au Havre foisonne d’initiatives qui font du Havre une ville inspirante et référente en la matière. L’intensification des actions en faveur de la lecture promet donc de belles surprises et d’heureuses rencontres. Parce que lire c’est ouvrir de nouvelles portes vers soi et vers le monde.