Cérémonie
Le Maire

Luc LEMONNIER : "Soyons optimistes pour notre ville"

Cérémonies des vœux 2018
Luc LEMONNIER, maire du Havre, lors des cérémonies de voeux 2018

Le mois de janvier est la période des traditionnelles célébrations des vœux. Au fil de plusieurs cérémonies officielles, Luc LEMONNIER, maire du Havre et président de la CODAH, a mis à l’honneur personnalités, commerçants et associations qui contribuent à la fierté, l’attractivité et le dynamisme de la ville du Havre.

"Vous qui êtes les forces vives de cette ville, vous savez mieux que personne que rien ne se gagne facilement, ni sans effort. Et au Havre, mieux qu’ailleurs, nous savons qu’il faut se retrousser les manches." Luc LEMONNIER n’a pas manqué de saluer ceux qui, depuis de nombreuses années, œuvrent pour "transformer, faire évoluer, embellir, mettre en valeur et changer l’image" du Havre. Prenant pour exemple la réussite des célébrations du 500e anniversaire de la ville, le maire a confirmé qu’après "le formidable élan de 2017" et, sans dévoiler le travail préparatoire mené actuellement, "je peux vous le dire : nous allons vivre à nouveau un bel Eté au Havre… et ce sera chaque année, avec de nouvelles œuvres qui viendront habiller l’espace public et de beaux événements qui feront vibrer le cœur des Havrais et des visiteurs du Havre. […] Soyons optimiste pour notre ville. Nous avons toutes les raisons d’être collectivement ambitieux : l’année 2017 nous a confirmé que nous savions faire de grandes choses".

Le monde associatif au cœur de toutes les grandes actions

Les festivités du 500e anniversaire sont l’occasion de rappeler l’engagement exceptionnel et sans réserve de tous les Havrais pour porter ces événements, ils "se sont révélés les meilleurs ambassadeurs du Havre auprès de centaines de milliers de visiteurs qui, souvent pour la première fois, venaient découvrir notre ville". Plus particulièrement, le maire du Havre a souhaité valoriser les associations et tous les bénévoles qui se sont mobilisés tout au long de l’année 2017 faisant de cette célébration "une grande fête populaire […] et montrant que Le Havre avait vocation à être le cadre des créations artistiques les plus hardies et les plus contemporaines".

Plus personnellement, Luc LEMONNIER s’est longuement exprimé sur l’engagement associatif : "Toute ma vie a été marquée par le monde associatif, par l’implication de mes parents, celle de mes proches, la mienne. C’est sans doute cela qui a marqué mon engagement dans la vie publique. Le monde associatif […] ce sont tous ces citoyens, tous ces bénévoles que j’ai croisés. Ce sont des gens qui entraînent des enfants sur un terrain de sport, qui aident des chômeurs à se reclasser, ou qui font vivre une association humanitaire. Ce monde représente pour moi des valeurs, celle de la convivialité et de l’amitié et évoque une somme de dévouements, d’énergie et de temps consacré aux autres ». Le maire du Havre a réaffirmé la volonté de la municipalité d’œuvrer aux côtés des associations, parce qu’elles contribuent « de façon irremplaçable au lien social, à la cohésion nationale et à nous faire vivre ensemble".

L’attractivité commerciale pour le développement du rayonnement de la ville

La réussite des célébrations de 2017 a également été marquée par l’investissement et la forte mobilisation des commerçants du Havre. "Ce succès est aussi le vôtre !" Deux millions de visiteurs, des retombées économiques estimées à plus de 80 millions d’euros, l’attractivité du Havre autour de ces grands événements a "dépassé toutes les espérances". Luc LEMONNIER est revenu sur la politique d’attractivité de la ville, qui repose sur de nombreux facteurs aux retombées remarquables : le réaménagement de l’Espace Niemeyer et l’ouverture d’une grande bibliothèque qui accueille des centaines de milliers de visiteurs par an ; développer l’enseignement supérieur et imaginer un grand campus universitaire autour des bassins afin de faire venir de nouveaux étudiants ; l’ouverture d’un Centre des Congrès permettant d’accroître le tourisme d’affaires ; "miser sur la culture, le tourisme, le nautisme, les croisières […] c’est toujours de l’attractivité. […] Nous avons toutes les raisons d’être optimistes pour notre ville" !

Le maire du Havre a tout de même évoqué longuement la situation inquiétante du commerce indépendant et des commerces de centre-ville, rappelant qu’il s’agissait d’une "tendance lourde, une période d’adaptation. […] Mes ces périodes offrent des opportunités formidables. Plutôt que de les déplorer, il faut comprendre, devancer, et s’adapter au comportement des consommateurs. Aller chercher le client là où il est ou à le faire revenir. Ayons conscience des problèmes mais ne soyons pas pessimistes. Car des idées nouvelles, des produits originaux et des circuits commerciaux innovants, il y en a au Havre ! Des réussites commerciales et de nouvelles boutiques qui ouvrent, il y en a au Havre ! La mission de la municipalité, c’est de les accompagner et de les aider. C’est créer les conditions pour que vous réussissiez".

La poursuite des grands projets havrais

Luc LEMONNIER a également rappelé que l’équipe municipale avait été élue en 2014 sur un programme précis et que la mise en œuvre de celui-ci allait se poursuivre, dans le respect de l’engagement pris de ne pas augmenter les impôts, et toujours dans un esprit de concertation et de proximité : achever les travaux d’entrée de ville, du quai de Southampton et des aménagements du front de mer ; poursuivre l’amélioration des flux de circulation et, en collaboration avec la CODAH, celle du réseau de transports en commun. Egalement, "il faut continuer la rénovation des quartiers : Danton et la réhabilitation du Centre Ancien, le quartier de l’Eure et les quartiers sud en général. Evoquant la qualité du travail mené à Aplemont, ainsi que sur l’éco-quartier du Grand Hameau, le premier magistrat du Havre s’est attaché au futur réaménagement complet du Stade Gagarine, qui sera  prochainement "l’équipement moderne, dédié à tous les sports de ballon que mérite Le Havre".