Alerte : La piscine du Cours de la République sera en fermeture technique du lundi 17 février au dimanche 1er mars.

Fermer
Culture
Education

« Mayo, ketchup ou lait de soja » : un texte savoureux dans l'ère du temps

MÉDIATION - Des collégiens de 5e du collège Claude Bernard feront une lecture à haute voix du texte
Mayo, ketchup ou lait de soja - Gaia Guasti - Le Goût des Autres

La nouvelle édition du Festival Le Goût des Autres (16 au 19 janvier 2020) fait à nouveau la part belle aux actions culturelles et artistiques en milieu scolaire. A l’exemple de « Mayo, ketchup ou lait de soja », un texte savoureux dont les élèves du collège Claude Bernard feront une lecture à haute voix.

Jeudi 20 décembre - Collège Claude Bernard - Bléville. Dans les couloirs, des élèves célèbrent déjà l’arrivée des vacances d’hiver. Dans la classe de 5e divisée pour l’occasion en demi-groupe, 3 enfants sont campés debout devant leurs camarades. Bien connue des havrais pour appartenir à la troupe des « Improbables », la comédienne Laëtitia Botella leur adresse ses dernières consignes : « N’oubliez pas de respirer et de parler bien fort » !
« Mayo, ketchup ou lait de soja »... Ce texte savoureux de Gaïa Guasti aborde plusieurs thématiques essentielles de notre monde actuel : le végétarisme, la société de consommation, le harcèlement scolaire ou encore l'égalité. Un texte drôle et touchant que les élèves ayant l'âge des personnages n’ont eu aucun mal à s’approprier. Accompagnés de l'auteure, une quinzaine d’entre eux liront à voix haute ce livre durant le festival. Pour l’occasion, ils seront accompagnés sur scène par Guillaume Zolnierowski, compositeur et musicien, qui a concocté une création sonore résolument moderne, électro et hip-hop.

« Respirer le texte » pour mieux le comprendre

Sous l’œil attentif de leur maîtresse qui les met en confiance, les élèves lisent à haute voix, par groupe de trois... Suivant avec sérieux les indications précises de leur formatrice, chacun apprend à lire en posant les bonnes césures aux bons endroits pour mieux laisser émerger le sens du texte. Un par un, les élèves récapitulent en fin de séance ce qu’ils auront à travailler durant les vacances pour être fin prêt en janvier au moment où vont démarrer les répétitions avec le musicien au studio CEM-Sonic... « On a le droit de s’amuser », leur martèle à nouveau Laëtitia Botella, contente du travail de cette classe dynamique et très participative. Durant le festival, la Compagnie « Les Nuits Vertes » qu’elle dirige proposera une version de cette lecture à trois : Laëtitia Botella, Gaïa Guasti et Guillaume Zolnierowski.

À partir de 9 ans, le 18 janvier à 15 h 30 au Magic, place Auguste Perret

 

Pour aller plus loin