Ils font bouger ma ville
Solidarité
Vie associative

Monique Mory, secrétaire générale du Secours Populaire au Havre : « 50 % de colis supplémentaires distribués pour faire face à la crise »

Monique Mory, secrétaire générale du Secours Populaire au Havre : « 50 % de colis supplémentaires distribués pour faire face à la crise »

Dès la mise en confinement, la priorité du Secours Populaire du Havre a été de poursuivre à tout prix sa mission de distribution alimentaire.

Malgré l’urgence et la crise sanitaire, la solidarité alimentaire a donc été intégralement maintenue voire développée puisque le comité du Havre assure actuellement quelque 220 colis hebdomadaires contre environ 150 avant la crise. « Nous avons connu un pic à 250 au démarrage du confinement pour prendre le relais d’associations locales et nous continuons de répondre à une plus forte demande en provenance de foyers », explique Monique Mary, secrétaire générale du Secours Populaire au Havre.
Avec une vingtaine de bénévoles mobilisés (contre environ 120 habituellement), le Secours Populaire fait face grâce à l’interruption de ses autres missions et par la mise en place d’une organisation adaptée : pas de livraison (sauf vers certains foyers) et surtout une préparation en amont des colis en remplacement des courses que faisaient auparavant les bénéficiaires au sein de la structure. « Les colis alimentaires comprennent les produits basiques complétés de nombreux produits frais ainsi que d’un kit hygiène », précise la responsable qui, pour éviter que les bénéficiaires ne se croisent, a mis en place un système de retrait exclusivement sur rendez-vous. Aujourd’hui, Monique Mary se félicite de la bonne intelligence de fonctionnement entre les différents acteurs havrais de la solidarité alimentaire, les rôles étant bien partagés, par exemple vers le public étudiant servi en alternance avec les Restos du Cœur et le Secours Catholique.