Culture

Ne rêvez plus, volez ! Montgolfère ou ballon ?

La nouvelle exposition de la Maison de l'Armateur va vous faire prendre de la hauteur
Ne rêvez plus, volez ! Montgolfère ou ballon ? à la Maison de l'Armateur

À partir du 9 avril 2016, la nouvelle exposition "Ne rêvez plus, volez ! Montgolfère ou ballon ?" de la Maison de l'Armateur témoigne de l'enthousiasme que déchaîna l'apparition des ballons et autres montgolfières à la fin du XVIIIe siècle. Envolez-vous !

Jusqu'au 7 novembre 2016, la Maison de l'Armateur propose à ses visiteurs un voyage inattendu. L'exposition Ne rêvez plus, volez ! Montgolfière ou ballon ? donne une nouvelle occasion de visiter ce petit joyau classé Musée de France et voué à l’architecture de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle. Cette fois, le raffinement du lieu s'inspire de la plus folle ambition de l’homme : voler. « En 1783, les premières expériences d'envols de ballons suscitent un engouement populaire sans précédent qui se traduit aussi par une demande importante d'objets sur lesquels des artistes reproduisent ces nouvelles machines à la conquête de l'air », explique Élisabeth Leprêtre, conservatrice et directrice des musées d’Art et d’Histoire de la Ville. Couturières, fabricants de faïence et porcelaine, artisans, dessinateurs, artistes ou poètes s'emparent de cette mode que l'on peut qualifier de « ballomanie ». Plusieurs centaines d'objets sont réunis pour notre plus grand plaisir.

Un travail de mémoire

Collectées pour leur rareté ou leur remarquable qualité esthétique, les 550 pièces présentées à la Maison de l'Armateur constituent la plus grande exposition autour des montgolfières et des ballons jamais organisée à ce jour en France. Elles proviennent de la collection privée Muller Quênot, l'une des plus importantes au monde, ainsi que de l'association Les Ailes brisées et d'autres prêteurs publics ou privés. Toutes témoignent d'une réelle passion : porcelaines, mobilier, peintures, estampes et autres objets ou curiosités illustrent la fascination pour les premières machines volantes qui étourdirent le monde à la fin du siècle des Lumières. Cette exposition d’envergure rend aussi hommage aux pionniers de l'air, encore méconnus. Les initiateurs de ce projet sont d'ailleurs les descendants de l'un de ces héros et inventeurs : le Havrais Benoît Blanchard et son épouse Aude ont en effet pour aïeul Jean-Pierre Blanchard, l’inventeur du ballon Blanchard qui traversa la Manche en 1785. Ils ont entrepris un travail de mémoire pour hisser la réputation de cet aéronaute normand aussi haut que son audace ou que sa reconnaissance outre-Atlantique.