Culture
Un Été au Havre

Regarder la mer...

Le rendez-vous d’art contemporain Un Été Au Havre revient du 11 juillet au 4 octobre
un-ete-au-havre-2020-regarder-la-mer-stephan-balkenhol

La collection d’œuvres d’art dans l’espace public s’enrichit de nouvelles créations éphémères ou pérennes. Trois grandes expositions rythmeront aussi l’été.

Quatre parcours permettront aux visiteurs de découvrir Le Havre à la lumière de l’interprétation des artistes invités. Pas moins de 7 œuvres s’ajoutent aux 11 déjà installées. « Certaines pourraient bien devenir emblématiques du Havre, comme Monsieur Goéland, de Stephan Balkenhol, sculpture de 6 m de hauteur installée place du Vieux Marché », s’enthousiasme Jean Blaise. Plusieurs surprises attendent les amateurs, dont une œuvre gigantesque en façade de l’hôtel de ville, une installation fleurie et poétique dans l’église Saint-Joseph ou encore le retour de l’éléphant sculpté par Fabien Mérelle, dans un lieu encore secret.
Dès le 27 juin, l’exposition numérique Exhibit prend ses quartiers au Tetris et dans le Fort de Tourneville. Du 3 juillet au 1er novembre, le MuMa invite à découvrir dans Nuits électriques les œuvres picturales de la seconde moitié du XIXe siècle autour de l’arrivée de l’électricité. Du 11 juillet au 27 septembre, le Portique centre d’art contemporain accueille les créations loufoques du duo Mrzyk & Moriceau.

Malgré la crise sanitaire qui a bousculé le paysage des manifestations culturelles en France et à l’international, Un Été Au Havre donne rendez-vous pour la quatrième année consécutive aux Havrais et aux visiteurs. La décision de maintenir la manifestation, à l’exception de l’événement d’ouverture, s’appuie sur le concept de déambulation libre entre les œuvres ainsi que sur l’attachement affectif des Havrais pour cette collection à ciel ouvert.

Infos et programmation complète sur le site uneteauhavre.fr

LA MAISON DE L'ÉTÉ, POINT D'ACCUEIL EN CENTRE-VILLE
L'espace d'information, d'animation et de médiation permet de découvrir la programamtion 2020 ainsi que la collection d'œuvres permanentes. C'est aussi le point de départ des quatre parcours imaginés pour déambuler au gré des œuvres. Arnaud Tinel y expose une série de photographies inédites.
Jusqu'au 4 octobre - tous les jours de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h. 125, rue Victor Hugo (place Perret)

Pour aller plus loin