Alerte : Vigilance circulation : depuis sa réouverture le 30 avril 2024, le pont Jean-Jacques Rousseau, à l'entrée du Havre, est désormais interdit aux véhicules de plus de 3,5 tonnes.

Fermer
Culture
Travaux
Urbanisme

Réhabilitation de l’espace Graillot : future vitrine de l’art contemporain

Réunis hier en Conseil municipal sous la présidence d’Édouard PHILIPPE, les élus ont notamment voté la réhabilitation de l’espace André Graillot. Une opération qui permettra au bâtiment d’accueillir un lieu d’exposition d’art contemporain, et de parachever la mutation du quartier du Grand quai.

Publié le 11/10/2022

Un emplacement stratégique au cœur d’un quartier en renouveau

L’espace André Graillot occupe un emplacement exceptionnel à l’interface entre la ville et le port : à proximité du MuMa, du Muséum d’Histoire Naturelle et du secteur inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, il fait face à la pointe de la Floride qui va faire l’objet d’un vaste projet d’aménagement et de développement de la croisière maritime à l’horizon 2025.

Il se trouve enfin au cœur de la promenade menant de la plage au quartier Saint-François, qui a bénéficié d’une vaste opération de requalification sur 12 hectares dessinée par Michel Desvigne. Ce quartier connaît depuis quelques années un renouveau grâce à de nouveaux équipements urbains et de nombreux commerces. Un renouveau symbolisé par Catène de containers, l’œuvre de Vincent Ganivet réalisée pour les 500 ans de la ville, devenue un véritable emblème de la ville.

La réhabilitation de l’espace André Graillot en lieu d’exposition consacré à l’art contemporain permet de finaliser le projet du Grand Quai, de développer la promenade culturelle et touristique à travers le centre classé et le front de mer et d’intensifier la réappropriation du site tant par les Havrais que par les visiteurs.

Un projet architectural qui reprend la trame du bâtiment original

Le groupement retenu par le jury comme maître d'œuvre conduira la réhabilitation complète du bâtiment pour accueillir un lieu d’art contemporain, adossé à des activités commerciales.

Pour la Ville du Havre, cet espace a vocation à devenir un lieu incontournable dédié à l’art contemporain en y associant notamment le Portique, centre régional d’art contemporain du Havre. Sur près de 1 600 m², il offrira des surfaces d’expositions plus généreuses que celles proposées rue Gabriel Péri (adresse actuelle du Portique).

L’architecture du lieu est pensée pour être ouverte et traversable nord/sud grâce à des espaces généreux composés d’une galerie intérieure, sur un principe générique de mutualisation des espaces dans lesquels les expositions pourront s’étendre : la galerie culturelle en rez-de-chaussée, le salon panorama, la terrasse belvédère… Des espaces de médiation culturelle pour l’accueil du grand public et des scolaires seront également proposés.

En référence à son passé, le bâtiment conservera la trame de base de l’ancienne gare maritime pour les ferries vers l’Irlande qui date de 1987. La structure du bâtiment génère aujourd’hui des ponts thermiques importants et sera donc entièrement repensée pour améliorer les performances énergétiques.

En quelques chiffres
Les travaux pour la réhabilitation de ce bâtiment s’élèvent à 4,12 millions d'euros HT.
Ils débuteront en février 2024 pour une ouverture au public prévue fin 2025.

Le bâtiment transféré à la Ville du Havre

La Ville du Havre a signé une convention de transfert de gestion du bâtiment avec le Grand port fluvio-maritime de l’axe Seine (GPFMAS) conclue pour 30 ans, à compter du 1er octobre 2023. Le transfert porte sur l’espace André Graillot ainsi que ses abords immédiats d’une surface de 2 120 m².

Pour mémoire, le reste du quai Southampton fait déjà l’objet d’une convention portant superposition d’affectations depuis juillet 2019 pour une durée de 30 ans.