Sport

Sébastien Lepape et Quentin Fercoq brisent la glace !

Nos deux patineurs de vitesse havrais, Sébastien Lepape et Quentin Fercoq, licenciés au Club de Vitesse sur Glace du Havre, se sont illustrés lors des championnats de France qui se sont déroulés à Cergy-Pontoise. Rencontre avec nos champions à quelques semaines des prochains Jeux Olympiques d’Hiver à Pékin (du 4 au 20 février 2022).

Vous êtes parvenus à remporter les 3 médailles d’or en jeux (sur 1000 et 1 500 mètres pour Sébastien Lepape et sur 500 mètres pour Quentin Fercoq) lors du dernier championnat de France. Aviez-vous prévu de telles performances avant la compétition ?

Sébastien Le pape : Pour ma part, pas du tout. Je n’y allais pas pour un podium. C’était principalement pour moi un galop d’essai en vue des potentiels Jeux Olympiques d’hiver 2022 à Pékin (Ndlar : les athlètes attendent encore la confirmation officielle de leur participation à cette compétition). C’est mon principal objectif pour le moment mais je suis très content de mes résultats qui me permettent de rester très positif pour la suite.

Quentin Fercoq : Pour les championnats de France oui, je m’y étais préparé. Je savais que mon niveau me permettrait de prétendre à une médaille. Cela fait plusieurs années que l’on court aussi sur le circuit mondial avec Sébastien et donc j’étais assez confiant face à nos concurrents. Pour moi, faire moins bien qu’une 3e place aurait été une contre-performance.

Cette belle réussite vous permet-elle d’être plus serein dans l’attente de votre sélection pour les prochains Jeux Olympiques ?

S.L. : Pas vraiment étant donné que les championnats de France ne sont pas comptabilisés comme critère pour la sélection des Jeux Olympiques par l’équipe de France. Pour le moment je fais abstraction de cette victoire car cela ne fait pas partie du chemin de sélection. Je reste donc totalement concentré sur mon objectif olympique.

Q.F. : Comme le dit Sébastien, le championnat de France n’a pas d’impact sur notre qualification aux Jeux Olympiques. Ce sont les Coupe du Monde qui nous permettent de nous qualifier. Nous avons fait de belles performances lors de ces compétitions donc nous restons confiants. Maintenant la décision est entre les mains de la fédération et des coachs de l’Équipe de France. Nous serons fixés officiellement, quant à notre qualification, le 21 janvier.

Quel est votre programme jusqu’à votre départ potentiel vers Pékin pour disputer l’un des titres olympiques en jeu ?

S.L. : On continue l’entrainement de manière très sérieuse. Il nous reste un peu plus de deux semaines pour nous préparer comme il faut et donner le meilleur de nous-mêmes pour tenter de faire de belles performances.

Q.F. : Actuellement on s’entraine très dur au pôle France qui est situé à Font-Romeu. Il y a aussi des équipes étrangères qui travaillent avec nous. On ne lâche rien pour être les plus préparés possible en cas de départ pour Pékin.