Astuce : Inscription aux colis de noël à partir du mardi 07 novembre 9 h au samedi 25 novembre 2017

Fermer
Ils font bouger ma ville
Commerce

Thibault Seghers, créateur des Cafés Seghers : "Créer un pont entre les petits producteurs locaux et Le Havre, ville du café par excellence"

Transat Jacques Vabre 2017 - La route du café d’un Havrais passionné
La marque Jacques Vabre a fait appel à l'expertise du jeune havrais Thibault Seghers, créateur des Cafés Seghers, pour ses dégustations

Thibault Seghers a créé sa propre marque de café dont il importe les grains qu’il torréfie lui-même au Havre. Prochaine étape, ouverture d’un salon de vente et dégustation.

Il faut observer Thibault Seghers lorsqu’il ouvre la mallette d’où il sort bouilloire et  accessoires pour préparer devant vous l’un des meilleurs cafés que vous goûterez jamais. Toute sa passion pour le café, ce jeune homme de 25 ans l’a acquise presque par hasard au contact de plantations au Panama, où il aidait un ami à rénover une habitation destinée à accueillir des touristes. « Après une formation de génie civil et une première expérience dans une centrale à béton, cette mise au vert m’a permis de découvrir l’excellence du café que je buvais là-bas, ce qui m’a donné envie de créer un pont entre les petits producteurs locaux et Le Havre, ville du café par excellence », explique Thibault.
Pour parvenir à son objectif, le jeune entrepreneur ne laisse rien au hasard et se forme chez des torréfacteurs et importateurs de café. Il se spécialise alors dans la sélection des cafés verts, à la base de tout. Il se convainc aussi que seule la qualité l’intéresse, décidant de connaître le produit au maximum pour importer le meilleur café au Havre. « Je voulais absolument maîtriser la variété plantée, les techniques de récolte, de séchage et d’entreposage, autant de maillons primordiaux qui contribuent à la qualité du grain ». Au Panama, il acquiert cette expertise et visite une trentaine de fermes spécialisées pour à la fin n’en sélectionner qu’une !

Bientôt un showroom

En 2015, il crée les cafés Seghers. D’abord destiné à être vendu aux torréfacteurs, le café importé par Thibault lui est tellement familier qu’il en devient le meilleur ambassadeur. Il démarre alors son propre raffinage en installant son activité de torréfaction dans le garage de ses parents, à Bléville. Très vite, il vend ses cafés torréfiés à des salons de café (coffee shops) qui se développent dans les grandes villes, en France comme au Royaume-Uni. Localement, il séduit les entreprises qui ont envie de proposer du bon café et de trouver une alternative aux capsules, plus coûteuses, moins écologiques et surtout moins gustatives que la café en grain. « Je propose des machines qui broient le grain, à la vente ou en location, vite rentabilisées puisqu’une tasse revient à moins de 20 centimes contre 35 centimes pour une dosette », vante Thibault Seghers. Effectivement, des entreprises de toutes tailles sont aujourd’hui clientes, qu’elles utilisent 20 ou 200 tasses par jour.
Cafés Seghers vend aussi aux particuliers via son site internet et, grâce à des solutions d’abonnement, supprime les frais de port. « Nous proposons une entrée de gamme à 7,50 € les 250 grammes dont le rapport qualité prix est jugé excellent, et nous pouvons aller jusqu’à 25 € le sachet », précise Thibault, qui saisit chaque occasion de faire goûter ses productions en démonstration sur des événements ou au sein d’entreprises. L’aspect éducatif participe à la valeur ajoutée de sa démarche. Voilà pourquoi il espère ouvrir très prochainement un showroom en centre-ville, pour la torréfaction et la dégustation. La route du café promet encore de belles étapes à Thibault Seghers.

La marque Jacques Vabre fait appel à l'expertise de Thibault Seghers pour ses dégustations sur le village de la Transat
Pour cette Route du Café, la marque Jacques Vabre propose, sur ses 3 stands essaimés sur le village, la dégustation de trois de ses cafés d’origine* : Bahia (Brésil), Popayan (Colombie) et Atiya (Honduras). Afin de proposer au public une dégustation dans des conditions optimales, Jacques Vabre a fait appel à l’expertise du jeune Havrais Thibault Seghers, créateur des Cafés Seghers, pour ajuster au mieux le dosage du café moulu lors de son extraction en filtre. Un passionné promis à un bel avenir dans le monde du café.
« J’ai participé à un « cup tasting » ou dégustation brésilienne comme le font les importateurs. Cette technique permet de tester les variétés sur la même base et d’analyser les qualités de chacun » confie Thibault. Concrètement, l’opération consiste à verser 10 g dans une tasse de 12 cl puis à ajouter de l’eau. L’étape de la dégustation permet ensuite de révéler les propriétés organoleptiques de chaque café et d’ « ajuster leur dosage pour obtenir le plus d’homogénéité possible. Le maître-mot dans le monde du café ».

*Un café d’origine est un café pur et non mélangé

La prescription de Thibault
Pour le café Bahia : 7,2 g pour 100 mL d'eau pour obtenir une augmentation de l'équilibre et des notes de noisettes.

Pour le café Popayan : 8 g pour 100 mL pour garder l'équilibre du café tout en augmentant son corps.

Pour le café Atiya : 7 g pour 100 mL pour réduire l'amertume tout en gardant le corps du café.

Les conseils de l'expert
Pour une extraction en filtre, faites un cratère dans le café moulu après avoir rempli le filtre de la cafetière. Ceci améliorera l'homogénéité et le placement du café moulu favorisant son développement aromatique.

Beaucoup de personnes pensent que le "jus de chaussette" est un mauvais café. FAUX. Le "café de grand-mère", celui dans lequel on voit à travers, est un café bien dosé.