Alerte : L'aire de jeux de la Bouteillerie au parc de Rouelles est fermée pour travaux du 22 novembre 2021 jusqu'en mars 2022

Fermer
Un Été au Havre

Un Été Au Havre 2021, un bilan positif

La saison 2021 d’Un Eté Au Havre s’est terminée le 19 septembre. Le Groupement d’Intérêt Public organisateur en dresse un bilan positif : la manifestation conforte sa place dans l’offre à vocation touristique du Havre et de ses environs. Les œuvres de la programmation 2021 d’Un Été Au Havre ont autant réussi à séduire le public local qu’à attirer des visiteurs extérieurs.

735 000 visiteurs recensés uniquement sur le Quai Southampton

Un Été Au Havre a séduit un public local mais aussi les visiteurs extérieurs, cela malgré les contraintes sanitaires et une météo estivale dégradée qui ont pesé sur la fréquentation (annulation de la fête d’ouverture, jauges restreintes de expositions, absence de croisiéristes).

Le seul Quai Southampton, où étaient visibles cet été trois nouvelles œuvres (Down Jones de Pierre Delavie, Gold Coast du Collectif HeHe et Fata Morgana de Chiki) et qui accueille des œuvres emblématiques de la collection permanente (Catène de containers de Vincent Ganivet, Apparitions et Monsieur Goéland de Stephan Balkenhol) a enregistré 735 000 visiteurs. Plus précisément, 318 000 personnes ont été recensées sur les lieux de comptage de public des quatre parcours (médiation culturelle postée dans l’espace public et entrées des expositions).

Parmi les cinq expositions d’Un Été Au Havre, les sculptures de Fabio Viale dans les jardins de la Villa Maritime, exceptionnellement ouverts dans le cadre d’un partenariat avec Pasino du Havre – Groupe Partouche, a remporté le plus grand succès, avec 27 850 visiteurs du 26 juin au 19 septembre.

80 % de visiteurs français

Crise sanitaire oblige, les touristes étrangers étaient très peu présents. Les visiteurs proviennent à 80 % du quart nord-ouest de la France.

Une collection qui s’étoffe avec Gold Coast, du Collectif HeHe

L’un des objectifs poursuivis par le Groupement d’Intérêt Public Un Été Au Havre est de constituer au fil des éditions une collection permanente à ciel ouvert d’œuvres d’art contemporain. À l’issue de la saison estivale 2021, c’est l’œuvre Gold Coast, du Collectif HeHe, qui sera pérennisée. Un Été Au Havre, c’est donc plus d’une dizaine d’œuvres installées durablement dans l’espace public, visibles toute l’année.

Deux œuvres prolongées

Sentiment d’appartenance, les 200 goélands de l’artiste britannique Patrick Murphy, nichés sur la façade sud de la tour de l’Hôtel de Ville, seront visibles jusqu’au départ de la Transat Jacques Vabre le 7 novembre.

Jusqu’au Bout du Monde de Fabien Mérelle, restera visible dans la cathédrale Notre Dame en attendant qu’un nouveau site pérenne dans l’espace public lui soit trouvé pour la saison 2022.