Culture
Un Été au Havre

Un Été au Havre : lever de voile sur la programmation 2018

Un Été au Havre 2018
A l'origine..., oeuvre de l'artiste Fabien Mérelle

La programmation d’Un Été au Havre 2018 a été dévoilée par Luc LEMONNIER, maire du Havre et président du GIP, et Jean BLAISE, directeur artistique, aux côtés de Fabien MERELLE, l’un des artistes invités cette saison.

Pour continuer de révéler Le Havre aux yeux du monde, la direction artistique d’Un Été au Havre a souhaité travailler autour des éléments – le feu, l’eau, l’air, la terre – thématique qui se présente comme une évidence pour quiconque découvre ou connait la Porte Océane.

Il y aura le feu avec la compagnie Carabosse pour le spectacle de lancement des festivités le 23 juin 2018 ; l'eau avec l'oeuvre monumentale Jusqu'au bout du monde, de Fabien MERELLE ; l'air avec la spatiale Futuro House posée dans les Jardins Suspendus ou encore avec le pavoisement imaginé par plusieurs graphistes sous le commissariat d'Une Saison Graphique ; la terre avec Les Anneaux ludiques de Veit STRATMANN et l'évolution du chantier participatif du Fort !. Et les 4 éléments réunis dans la proposition de la Havraise Charlotte ROUX, déjà présente en 2017, et qui revient avec  Les Passagers du son # 2, une installation sonore au coeur de l'Hôtel de Ville, dont on célèbre, cette année, les 60 ans de construction.

Une programmation autour des 4 éléments

  • LE FEU

Début des festivités le 23 juin avec un événement d’ouverture imaginé par Carabosse. Cette compagnie emblématique des arts de la rue va embraser le front de mer du Havre avec une installation-spectacle unique et poétique. La création Installation de feu va éclairer la ville d’une autre façon et emmener le public dans un parcours fait de torches et de flammes.
Pour le son, Rhys CHATHAM dirigera Flamme d’Alban Hefin pour de nombreuses guitares. Plus qu’une performance, un concert participatif qui devrait réunir une centaine de guitaristes amateurs locaux.

  • L’EAU

Pour Jean BLAISE, il était évident de faire quelque au bout du monde, où les éléments se déchaînent : le vent, les vagues. L’idée a donc rapidement germé de faire appel à Fabien MERELLE. Son intervention dans l’espace public se décomposera en deux œuvres complémentaires : A l’origine… une sculpture installée sur la digue Augustin Normand et qui représente un éléphant porté par un petit homme. … Jusqu’au bout du monde, ensuite, est une création réalisée pour les festivités d’Un Été au Havre 2018, qui sera installée au Bout du monde. Une sculpture monumentale (6,24 mètres de hauteur), celle d’un homme qui porte son enfant sur les épaules, conçue dans les mêmes matériaux que les bateaux les plus modernes.

  • L’AIR

L’élément air nous fera presque voler jusque dans l’espace… La Futuro House, créé à la fin des années 60 par Matti SUUROINEN et restaurée récemment par Craig BARNES, va venir se poser, telle une soucoupe volante, sur les Jardins Suspendus et offrira une vue spectaculaire sur l’ensemble de la ville. Visitable par petits groupes, elle sera complétée par une installation sonore signée Vincent EPPLAY pour une ambiance très spatiale. Prêts pour le décollage ?

  • LA TERRE

C’est finalement l’élément commun à toutes les créations. Pour l’aborder autrement, Jean BLAISE a eu l’idée d’une œuvre ludique : Les Anneaux, de Veit STRATMANN, installés sur l’esplanade de la plage. Trois mobiliers urbains sont composés de sièges prévus pour les stades  et unis par des cercles en acier à roulettes. L’idée est que plusieurs personnes s’y assoient pour le faire avancer. Une incitation au jeu mais aussi à la rencontre de l’autre.

Sans oublier toutes les oeuvres monumentales de 2017, disséminées aux quatre coins du Havre et pérennisées, que le public pourra découvrir ou redécouvrir : Impact, Jardins Fantômes, Parabole, Le Temps suspendus, Etant donné un mur, Catch me if you (spray) can, Catène de containers, UP#3, Couleurs sur la plage, Vénus et Mars, Le Fort !.

Des expositions originales

Plusieurs expositions sont également à voir dans le cadre d'Un Été au Havre 2018, témoignage de l'étroite collaboration entre la direction artistique et les acteurs culturels du Havre :

  • Le MuMa avec l'exposition "Né(e)s de l'écume et des rêves", valorise le regard d'une centaine d'artistes sur l'imaginaire lié à la mer et les océans,
  • Le Portique, Centre d'art contemporain, expose le travail de Fabien PUGNAIRE et David RAFFINI,
  • La bibliothèque Oscar Niemeyer présente les dessins de Fabien MERELLE,
  • Le Tetris propose EXHIBIT !, un événement grand format autour des cultures numériques, qui comprend notamment l'exposition "Paysage - Fiction", pour un regard original sur le thème du paysage à l'heure du numérique,
  • Les bibliothèques Oscar Niemeyer et Armand Salacrou invitent, Marion Bataille, auteur et graphiste, pour la double exposition "Ecrire son nom", dans le cadre d'Une Saison graphique.

Des événements sur toute la saison

Un Été au Havre 2018, c'est aussi moZ'aïque, festival de musiques des mondes dans les Jardins suspendus du 18 au 22 juillet, le départ de la course La Solitaire URGO Le Figaro depuis Le Havre et après une semaine de festivités du 20 au 26 août, le Week-end de la glisse, dernière étape du FISE, Festival International des Sports Extrêmes, du 24 au 26 août sur l'esplanade de la plage, et la 15e édition du Ouest Park Festival, du 21 au 23 septembre au Tetris et sous les chapiteaux du Fort !.

Un Été au Havre 2018, vu par Luc LEMONNIER, maire du Havre, président de la CODAH et président du GIP (Groupement d'Intérêt Public) Un Eté au Havre
"Le 500e anniversaire du Havre a été un révélateur, avec un enthousiasme fort qui s’est ressenti au Havre, en Normandie, en France et au-delà. Pour entretenir cette flamme, renouveler cet élan, nous avons souhaité prolonger l’aventure Un Été au Havre en 2018. Nous avons été très vite sollicités, dès 2017, par les Havrais, les touristes et par les partenaires de l’événement pour imaginer un après anniversaire tant les célébrations des 500 ans ont été un succès. Pour 2018, nous allons bien entendu capitaliser sur une série d’œuvres déjà installées dans l’espace public, que l’on va enrichir de nouveautés grâce à des artistes qui prennent des risques autour d’une superbe aventure collective."

Un Eté au Havre 2018, vu par Jean BLAISE, directeur artistique
"Quand on contribue à l’attractivité d’une ville comme Le Havre et qu’on initie quelque chose comme ce qui s’est passé en 2017, on ne peut pas s’arrêter là. Il y a eu un tel engouement pour les Havrais et les touristes qu'il fallait poursuivre cette dynamique. C’est aussi pour cela que l’on a tout fait pour laisser des œuvres qui marquent une empreinte sur la ville et qui sont une lecture, une interprétation du Havre par de grands artistes. Nous avons un grand nombre d’acquis, mais nous ne pouvions pas nous en contenter. Il fallait imaginer de nouvelles choses. Car si je n’ai aucun doute sur les potentiels nouveaux visiteurs extérieurs qui n’ont pas encore vu les œuvres pérennes de 2017, pour la programmation Un Été au Havre 2018, nous avons surtout pensé aux Havrais. J’ai voulu travailler autour des éléments, une évidence lorsque l’on découvre Le Havre."