Economie
Emploi
Entreprises
Environnement
International

Un pas de plus pour l’éolien off-shore au Havre

Le géant industriel Siemens Gamesa a déposé le 15 février dernier son permis de construire portant sur la réalisation au Havre d’une future usine de construction de pales et de nacelles destinées à l’assemblage d’éoliennes off-shore

Le géant industriel Siemens Gamesa a déposé le 15 février dernier son permis de construire portant sur la réalisation au Havre d’une future usine de construction de pales et de nacelles destinées à l’assemblage d’éoliennes off-shore.

81 m de longueur ! C’est la taille de chaque pale qui sera produite dans l’usine havraise, soit 9 m de plus que la tour de l’Hôtel de Ville. Cela donne une idée du gigantisme de ce complexe qui réunira sur un même site la production de pales et de nacelles ainsi que leur stockage et la logistique maritime de chargement et déchargement des pièces.
Destinée dans un premier temps à l’approvisionnement de 3 parcs éoliens en projet au large des côtes normandes, la production havraise fournira également de futurs projets off-shore en France, en Europe et dans le monde : un atout de plus pour l’export et pour le port du Havre. Le complexe industriel de Siemens Gamesa va encore franchir quelques étapes avant de sortir de terre.

Une phase préparatoire intense

Le Grand Port Maritime du Havre doit d’abord finaliser l’aménagement des 36 hectares du site d’accueil. Cette phase d’un coût de 80 millions d’euros qui devrait débuter au second semestre 2019. Elle nécessitera notamment d’adapter les quais à la manutention des colis parmi les plus lourds jamais transbordés sur le port. La construction démarrerait alors mi-2020 pour une livraison fin 2021 et une montée en puissance progressive de la production.
Siemens Gamesa, l’un des leaders mondiaux dans son domaine, est déjà en cours de repérage des fournisseurs qui contribueront à la production. L’usine qui, selon le PDG du groupe européen, est le fruit de l’expérience industrielle et d’une intégration dans une stratégie mondiale, sera taillée pour produire les éléments nécessaires aux projets actuels mais aussi pour s’adapter à un marché en plein essor à travers le globe. L’investissement devrait permettre à terme la création au Havre de près de 750 emplois.