Environnement
Nature

Une charte pour une plage sans déchet plastique au Havre

À l’occasion de la levée du Pavillon bleu pour la 23e année sur la plage du Havre, Edouard Philippe, maire du Havre, a présenté ce vendredi 21 mai 2021 la charte « Une plage sans déchet plastique » à laquelle adhère la Ville du Havre.

Cette charte lancée en 2019 à l’initiative du Ministère de la transition écologique et solidaire et de l’Association Nationale des Élus du Littoral (ANEL), en partenariat avec l’Ademe et l’ONG Surfrider, prend la forme de 15 engagements dans les domaines de la sensibilisation du public, la prévention, le nettoyage et le ramassage des déchets plastiques. Elle s’inscrit dans le plan gouvernemental « Biodiversité, tous vivants » qui a notamment pour objectif zéro déchet plastique rejetés en mer en 2025.

« Disposer d’une plage en centre-ville est un atout considérable, nous avons le devoir de tout faire pour préserver cet espace naturel sensible et la biodiversité qui la compose. En adhérant à cette charte, en mettant progressivement en œuvre ces 15 engagements, nous souhaitons éliminer toutes les sources de pollution générées par les déchets plastiques. Avec l’aide de tous, acteurs et usagers, nous y parviendrons », explique Edouard PHILIPPE.

9 engagements déjà pris par la Ville du Havre

Sur les 15 engagements de la charte, 9 sont déjà tenus par la Ville du Havre, notamment grâce aux initiatives prises pour l’obtention du Pavillon bleu :

  • dispositif de collecte et de tri présent sur la plage pour capter les déchets du public ;
  • présence de fontaines d’eau potable pour éviter l’utilisation de bouteilles en plastique ;
  • sensibilisation des enfants tout au long de l’année aux bonnes pratiques dans les écoles ou les centres de loisirs. Au total, environ 600 enfants sont sensibilisés chaque année dans les écoles ;
  • encouragement des restaurateurs de la plage à ne plus utiliser de plastique à usage unique (vaisselle en plastique ou d’emballages jetables) ;
  • ramassage de déchets quotidien sur la plage par les agents de la propreté ;
  • accueil du public pour des animations de sensibilisation à l’écocabane de la plage durant l’été. Au total, environ 1 500 personnes fréquentent l’écocabane chaque été ;
  • animations de nettoyage de plage tout public durant l’été ;
  • appui logistique lors des nettoyages citoyens organisés par les associations (fourniture de gants, sacs, bennes de récupération de déchets) ;
  • mise en place en période hivernale (de octobre à avril) de bacs à marée pour récupérer les déchets collectés par les Havrais sur la plage afin d’éviter leur propagation vers la mer.

Un travail collectif à mener pour franchir de nouveaux paliers

Afin de tenir les 6 engagements restant, la Ville du Havre va mener une série d’actions en concertation avec les acteurs de la plage.

Dès la fin mai, la cale de mise à l’eau en plastique (à proximité de la digue nord), dont la dégradation avancée représente une source de pollution marine, sera remplacée par un chemin de sable damé.

Au cours de l’été, le personnel municipal sera formé au maintien de la laisse de mer (accumulation par la marée de débris naturels déposés sur la plage), indispensable à la biodiversité du littoral, car le ramassage des déchets ne doit pas se traduire par la destruction des habitats naturels.

Un travail sera mené avec l’ensemble des restaurateurs de la plage afin de limiter l’utilisation des plastiques à usage unique dans la confection de leurs menus. L’objectif est que l’ensemble des professionnels adhèrent à cette démarche vertueuse déjà mise en place par certains.

Enfin, il s’agira de poursuivre la sensibilisation du public sur l’impact des déchets en mer.

Ces actions devraient permettre à la Ville du Havre de tenir deux engagements supplémentaires de la charte dès cette année.

Il s’agira ensuite de :

  • porter une attention particulière aux abords des bassins, avec l’idée que les déchets qui se retrouvent dans l’eau rejoindront inévitablement la mer ;
  • approfondir le travail avec les professionnels du tourisme pour les sensibiliser sur l’utilisation des plastiques à usage unique ;
  • consolider l’organisation des services municipaux pour réagir en cas de tempête et d’afflux de déchets sur la plage.

Une politique active pour la préservation de la biodiversité

L’adhésion à cette charte s’inscrit dans le cadre d’une politique active menée depuis plusieurs années par la Ville du Havre pour préserver la plage en tant que milieu naturel littoral.

La gestion et le suivi écologiques du milieu ont notamment permis le retour et la préservation de plusieurs espèces protégées :

  • le Chou maritime qui fait de la Côte d’albâtre un des rares littoraux français à accueillir cette plante en voie d’extinction ;
  • la Renouée de Ray dont la seule station de l’ex-Haute-Normandie est la plage du Havre ;
  • 4 amphibiens dans la rivière de la plage (grenouilles verte et rousses, crapaud commun et triton palmé).