Culture
Cérémonie
Education

Une programmation riche, témoin d'une mémoire intacte

Centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale du 11 novembre 1918
Centenaire de l'armistice 1918-2018 : une programmation riche, témoin d'une mémoire intacte

Une programmation riche et diversifiée témoigne de la vivacité d’une mémoire qui s’est enrichie ces quatre dernières années.

Le centenaire de la signature de l’armistice invite à célébrer l’épilogue d’un conflit qui a changé la face du monde. C’est en effet à partir de cet embrasement mondial qu’a commencé à s’imposer l’idée d’une construction européenne qui rapprocherait les peuples. C’est aussi en raison de l’hécatombe (plus de 9 millions de morts) provoquée par le conflit que l’émancipation de la femme est devenue inéluctable : la pièce de théâtre Les filles aux mains jaunes l’illustre parfaitement.
Depuis 2014, un travail scientifique mené par les Archives municipales a permis de collecter nombre de témoignages liés à cette époque, tant vivants que sous forme d’objets et documents. S’il est encore trop tôt pour les présenter, les amateurs d’Histoire pourront néanmoins assouvir leur curiosité avec l’exposition Les Havrais dans la Grande Guerre présentée au Centre d’Expressions Musicales (CEM) au Fort !
Le mois qui s’ouvre est donc propice aux hommages dont celui rendu au compositeur havrais André Caplet qui, au faîte de sa renommée, a vu son destin fauché par les combats. D’autres rendez-vous éclaireront les curieux et permettront aux jeunes générations de (re)découvrir les mécanismes qui ont conduit à la Première Guerre mondiale. « La commémoration du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 révèle l’importance pour la ville de cette période déterminante de son histoire, dans un contexte actuel de tensions multiples à l’échelle de l’Europe et du monde entier », constate Sandrine Dunoyer, adjoint au Maire, chargée de la Culture, du Patrimoine et des Relations internationales. Ce devoir de mémoire, vivant et accessible à toutes les générations, n’est donc pas une simple formalité historique : il invite nos concitoyens à réaliser la valeur – et la fragilité – de la paix.

Dans les Archives
Les Archives municipales du Havre s’associent à la commémoration de l’armistice de 1918 en proposant plusieurs rendez-vous. Dans ses locaux d’abord, plusieurs documents originaux (photos, lettres de poilus…) révèlent l’état d’esprit des derniers mois de guerre vécus par les soldats au Havre. Une vitrine est également consacrée aux sépultures de guerre. Présentée dans les locaux du CEM, l’exposition Les Havrais dans la Grande Guerre sera ponctuée par le ciné-concert Renforts (19 novembre) et la projection du documentaire Sainte-Adresse, capitale de la Belgique, signé Jean-Marie Châtelier et réalisé avec les élèves du collège de La Hève (27 novembre).
Par ailleurs, la presse locale de l’époque est disponible chaque jour depuis la page d’accueil du site des Archives pour revivre toute l’histoire de la Grande Guerre. Cliquez ici pour y accéder !

Programme des cérémonies commémoratives
- Samedi 10 novembre 2018 :
à 10 h 30 : Monuments aux Morts de Bléville ;
à 11 h 15 : Monument du Poilu de Sanvic ;
à 11 h 50 : Lycée François 1er.
- Dimanche 11 novembre 2018 :
à 10 h : Cimetière Sainte-Marie, au Carré des sépultures britanniques ;
à 10 h 45 : Monument de l'aviateur Guérin - Jean Maridor, dans les Jardins de l'Hôtel de Ville ;
de 11 h 11 h 30 : Place du Général de Gaulle ;
à 11 h 30 : Rouelles, Monument aux Morts proche de l'Église Saint-Julien.

Deux événements symboliques
- Le samedi 10 novembre à la tombée de la nuit : illumination de la passerelle Le Chevalier sur le Bassin du Commerce ;
- Le dimanche 11 novembre à 11 h :  durant la cérémonie qui se tiendra Place du Général de Gaulle, les cloches sonneront pendant 11 minutes, à l'appel des campanistes du GIHEC (Groupement des Installateurs d'Horlogeries d'Édifices et d'équipements Campanaires).