Ils font bouger ma ville
Economie
Commerce

Une ruche produit-elle autre chose que du miel ?

Amélie Cordiez, fondatrice de La ruche qui dit oui au Havre

Amélie Cordiez a des poules, un coq, trie ses déchets et « aime la nature et les relations humaines ». Le 18 mars, elle inaugurera au Havre une « Ruche qui dit oui ». Le but : « Développer le commerce direct de produits frais et locaux entre producteurs de la région et acheteurs » Le principe : chaque semaine, sur le site www.laruchequiditoui.fr, Amélie Cordiez organise une vente pour les adhérents (près de 300 « abeilles » déjà inscrites au Havre) avec les offres déposées par les producteurs. Ceux-ci remettent ensuite les produits achetés à la Ruche (le mercredi, au Tetris, de 17 h 30 à 19h). D’abord technicienne en automatisme à la centrale EDF du Havre, puis assistante d’éducation au lycée maritime de Fécamp, Amélie Cordiez a ouvert en 2013 une première ruche à Tourville-les-Ifs. Et, bénévolement, elle sensibilise les enfants de l’école au tri et au recyclage.