Culture

Une Saison Graphique fête ses 10 ans

Des graphistes de renommée nationale ou internationale vous offrent un large panorama des cultures et créations graphiques actuelles
Une Saison Graphique fête ses 10 ans

Jusqu’au 19 juin et parfois plus, de grandes signatures du graphisme contemporain s’affichent pour fêter les dix ans d’Une Saison Graphique… et pavoiser Un Été au Havre.

Des affiches qui « claquent » visuellement, des pavoisements graphiques qui animent certaines artères de la ville… Depuis plusieurs jours, de nombreux indices mettent l’œil des curieux sur la piste d’un événement qui, en dix ans, a placé Le Havre sur la carte européenne du graphisme contemporain.
Chaque année en effet, Une Saison Graphique fait converger au Havre le meilleur de la création graphique contemporaine.
Organisé et soutenu par l’Université, l’ESADHaR, la Ville du Havre, le Département de Seine-Maritime, la Région Normandie, la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et le ministère de la Culture, l’événement graphique connaît une attractivité grandissante. Devenue une référence pour les professionnels et les amateurs des arts visuels, la manifestation cultive néanmoins son identité grand public en proposant plusieurs événements répartis dans différents lieux culturels du Havre.

Travail d’équipes

Aujourd’hui, la qualité de ce rendez-vous annuel au Havre attire les grandes signatures du graphisme contemporain à l’échelle européenne, voire mondiale. Pour ses dix ans, Une Saison Graphique propose un ensemble d’expositions offrant un large panorama des cultures graphiques actuelles. Parmi les invités, citons Marion Bataille (bibliothèques Oscar Niemeyer et Armand Salacrou), Raphaël Garnier (Galerie 65 de l’ESADHaR et Maison de l’Étudiant), MOREpublishers (artothèque de l’ESADHaR), Baldinger•Vu-Huu (Le Portique), R2 Design (Carré du THV), ou encore l’École Supérieure d’Art et de Design d’Amiens (Le Tetris). Tous ont répondu présent pour venir exposer au Havre.
Les étudiants de l’École Supérieure d’Art et de Design havraise ont bien sûr été associés à la manifestation, notamment durant la résidence du graphiste Raphaël Garnier. Invité par les élèves du Lycée Saint-Vincent de Paul, dont il est un « ancien »,  Valentin Daniel propose une installation ludique à La Consigne de la gare SNCF. La graphiste-illustratrice havraise Laura Kopf, quant à elle, fait découvrir au public lors d’un affichage sauvage, le travail réalisé avec les élèves en classe CHAAP (Classe à horaires aménagés arts plastiques) du collège Léo Lagrange : à ne pas manquer le 17 mai de 13 h 30 à 17 h, rue Just Viel ainsi qu’à l’angle des rues de Verdun et Auguste Blanqui.

Kermesse graphique

Une Saison Graphique réussit le pari de porter un regard exigeant sur la création contemporaine tout en faisant sien le désir de la partager de façon plus légère avec un large public. Depuis 2014, la Kermesse Graphique est un événement de design et de graphisme participatif relié à Une Saison Graphique. Il conclut la semaine des vernissages et se déroule au Fort ! Cette année, l’organisation de cet après-midi festif et participatif a été confiée à Papier Machine, une association d’artistes et de graphiste. Le collectif havrais souhaite élargir le champ des pratiques plastiques et graphiques à travers des ateliers qui seront ouverts à tous le samedi 19 mai, de 14 h à 18 h.  Destinée à des publics non-initiés comme à des connaisseurs, la Kermesse s’articule autour de la fabrication et de l’impression des images. Des ateliers autonomes proposent des activités faciles à réaliser à tous les âges et dans un esprit ludique. D’autres, en revanche, nécessitent une plus grande concentration et une médiation plus importante de la part des artistes. Comme chaque année, Papier Machine revisite les jeux de kermesse traditionnelle (Chamboul’tout, Passe-tête, tombola...) réactivant ainsi l’imaginaire lié à l’idée de kermesse.

Un Eté au Havre sera aussi graphique
Parmi les œuvres qui marqueront cette nouvelle édition graphique figure une série de 115 oriflammes originaux, créés par cinq artistes ou collectifs invités pour la première fois au Havre (Na Kim, Studio Dumbar, Christophe Gaudard, M/M (Paris) et Ines Cox). Français, belge, néerlandais ou encore coréen, chaque graphiste a réalisé cinq variations, soit 25 visuels différents qui pavoisent désormais le boulevard Clemenceau, l’esplanade de la gare SNCF ou encore la rue de Paris. Si cette commande publique de soutien à la création graphique contemporaine marque le dixième anniversaire d’Une Saison Graphique, la présence des oriflammes dans l’espace public se poursuivra au-delà de la manifestation, jusqu’au 23 septembre, pour s’inscrire dans le cadre d’Un Été au Havre 2018.

Suivez le guide !
Chaque année, les Havrais sont invités à découvrir l'ensemble des sites d'exposition à travers un parcours guidé de visites à travers la ville. Samedi 19 mai, dès le matin, le public peut intégrer le parcours à pied ou à vélo avant de rejoindre le Fort ! pour passer l'après-midi à la Kermesse graphique, visiter l'exposition du Tetris et finir la journée en beauté lors de la soirée festive qui clôt la semaine de vernissages.
10 h : départ de la gare du Havre avec l'exposition Valentin Daniel à la Consigne
12 h 30 : vernissage R2 Design au Carré du THV
14 h - 18 h : La Kermesse Graphique de Papier Machine au Fort !
18 h 30 : vernissage d'Abracadabra / Design graphique augmenté au Tetris

Pour aller plus loin