Culture
Education

« Voyage en francophonie » : un accent très québécois

MÉDIATION - Des élèves havrais (re)découvre le plaisir de l'écriture
Par le biais des médiatitions portées par le festival littéraire Le Goût des Autres, des élèves havrais (re)découvre le plaisir de l'écriture. Voyage en francophonie

La nouvelle édition du Festival Le Goût des Autres (16 au 19 janvier 2020) reconduit pour la deuxième année consécutive son dispositif Voyage en francophonie. L’occasion pour certains élèves du Havre de découvrir le plaisir de l’écriture.

Persuadé que la francophonie est un enjeu mondial tant d’un point de vue politique, diplomatique que culturel, le festival Le Goût des Autres a mis au centre de sa programmation un projet à la fois insolite et créatif. Voyage en francophonie a pour ambition de réunir deux continents, deux villes, des écrivains et des élèves du primaire au lycée, pour donner voix à une francophonie en mouvement. Cette année, ce dialogue d’écriture s’est établit entre Le Havre et Montréal avec en trait d’union l'autrice montréalaise Eveline Mailhot et l'auteur français Denis Michelis. Sous un format identique, ils ont animé 8 ateliers d’écriture de deux heures dans deux classes de lycée de Montréal et une classe de collège et de primaire du Havre. En échange constant, les deux auteurs ont proposé à chaque classe d’inventer une « île imaginaire ». Chaque élève étant ensuite convié à écrire une histoire se déroulant sur cette île.

Écrire pour mieux se connaître...

Du 12 au 25 novembre 2019, Eveline Mailhot a mené ces ateliers avec une classe de 4e du collège René Descartes et une classe de CM2 multi-niveaux de l'école primaire Pauline Kergomard. Accompagnés par leurs enseignants, très heureux de l’implication de leur classe, les élèves volontaires ont eu l’occasion de lire leurs textes le lundi 25 novembre à la bibliothèque Oscar Niemeyer. « J’ai été étonnée par la richesse des imaginaires des élèves et leur grande sensibilité. L’objectif est d’amener tous les élèves à découvrir le plaisir de l’écriture ; même ceux qui ont des difficultés ont accepté d’écrire et de se dévoiler ! », se réjouit l’auteure québécoise dont l’inimitable accent a conquis les élèves.
Ce travail donnera lieu à un projet éditorial sous la forme d’un recueil de 500 exemplaires qui paraîtra en mai 2020, précédé d’une lecture publique des meilleurs textes par une comédienne lors du festival 2020.